Compétition : Still the water de la Japonaise Naomi Kawase émeut diversement la Croisette

Présente pour la troisième fois en compétition et après avoir reçu un Grand Prix en 2007 pour La forêt de Mogari, la révélation du cinéma japonais contemporain Naomi Kawase pourrait bien séduire le jury de Jane Campion. Avec un drame écolo et  psychologique emprunt de poésie.

1106404

L’histoire de deux adolescents qui s’attirent malgré les épreuves qu’ils traversent (notamment l’expérience du deuil). Tourné sur l’île d’Amami dont la réalisatrice est originaire, et salué comme visuellement très beau mais parfois poseur, le film a été diversement reçu d’un point de vie émotionnel par la critique internationale.

Alors, simple figure de style ou future Palme d’or ? la réponse samedi prochain, même si la réalisatrice de 44 ans a déjà annoncé en vision de presse que Still the water était indéniablement son « œuvre la plus aboutie ».

Bande-annonce de Still the water 

Sur le même sujet
Plus d'actualité