Comment Stromae a réussi son coup

En contrôlant le buzz autour de sa chanson Formidable, en récupérant l'esthétique des images volées sur Internet, il pose un regard d'une saisissante justesse sur notre époque. 

877761

Les deux vidéos "Stromae bourré"

Vendredi 24, le matin. Deux vidéos filmées au portable circulent sur YouTube. On y voit Stromae, mal en point (visiblement, il a bu), à l'arrêt du tram de la porte Louise à Bruxelles. Les premières réactions sur les réseaux sociaux sont typiques: foutage de gueule ("Putain, le gros connard"), compassion larvée ("C'est triste de voir ça"), critiques sur l'artiste ("Le people qui ne tient pas la route"), critiques sur ceux qui ont filmé et posté la vidéo ("C'est dégueulasse"). Très peu de commentaires posent la question du fake. Tout le monde fonce dans le traquenard.

Le passage chez Taddeï

Vendredi 24, le soir, Stromae est sur le plateau de Ce soir ou jamais! Parmi les invités franchement gênés (faut voir la tronche d'Isabella Rossellini), il interprète Formidable, extrait de son nouvel album, et semble bien éméché. La vidéo de ce passage contamine instantanément Facebook. Remake des commentaires: "Comment c'est possible?", "Il est encore déchiré", "Mais qu'est-ce qu'il fout?". Certains – quand même – font le lien entre les vidéos à l'arrêt et les paroles de la chanson: "Hé reviens! Cinq minutes, quoi. Je t'ai pas insulté, je suis poli, courtois. Et un peu fort bourré… Mais pour les mecs comme moi, vous avez autre chose à faire. Vous m'auriez vu hier où j'étais".   

La vidéo officielle d'Universal

Lundi 27, Universal balance la vidéo officielle de Formidable. On y voit Stromae ivre, chanter au lieu même où il a été piraté par un téléphone portable et se faire interpeller par des policiers (bien fans et bien cool) qui lui demandent s'il a besoin d'aide. On y reconnaît des images déjà vues dans les vidéos dites "bourrées". Plus de doute, les vidéos de l'arrêt du tram ont été mises en scène.

L'after  

Le mot d'ordre imposé à l'équipe: se taire. Tous ceux qui ont participé à l'élaboration du buzz ont pour consigne de ne rien en dire. Le mutisme de l'artiste et celui de son entourage font partie de la stratégie, lever l'interdiction serait, d'une certaine façon, briser le charme. Contactés, le manager de Stromae, les attachées de presse et le chef de produit d'Universal ne disent rien. Ils ne font planer aucun mystère: ils disent qu'ils ne veulent rien dire. Tout a pourtant été très soigneusement arrangé, notamment le tournage au rond-point Louise, en caméra cachée, par plusieurs caméramans (certains avaient leur caméra dissimulée sur un vélo). Le rendez-vous pour ce tournage est ultra-confidentiel et les participants ont donné leur parole: ils garderont le secret et ne répondront pas aux questions de la presse. Jusqu'à présent, tout le monde a su tenir sa langue…

Sur le même sujet
Plus d'actualité