Comment diminuer votre facture de chauffage

Nous payons de plus en plus cher pour nous tenir au chaud. Moyennant quelques gestes, il y a pourtant moyen d'alléger l'addition.

134262

Il y a des signes qui ne trompent pas: on a sorti les grosses vestes et rallumé la chaudière. Un geste accompagné d'une petite prière pour que l'hiver ne soit pas trop froid et épargne notre budget énergie. Celui-ci a déjà souffert de l'augmentation du prix du pétrole, dont dépendent directement ceux du mazout et du gaz. Cela a provoqué une hausse moyenne de 400 euros, en un an à peine, de nos dépenses en chauffage et en électricité. C'est un coup dur. D'autant qu'on n'y échappe pas: notre cuve à mazout, on doit bien la remplir. Et la suractivité actuelle des chauffagistes laisse deviner que de nombreuses personnes ont également dû dépenser de l'argent pour la réparation de leur chaudière…

La facture énergétique annuelle d'un ménage de deux adultes et deux enfants est estimée à 1.100 euros (attention ce montant est une moyenne pour un ménage type habitant à Bruxelles en appartement ou maison mitoyenne), dont 55 % consacrés au chauffage. Et, comme on ne peut plus faire comme si tout allait bien, rappelons que le prix de l'énergie est également environnemental: rien que pour chauffer leurs maisons, les Belges rejettent 30 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Il n'y a cependant pas de fatalité: la plupart d'entre nous ont les moyens de faire baisser cette satanée facture de chauffage et agir pour préserver la planète. Il y a évidemment des petits gestes à appliquer au quotidien mais aussi des actions plus importantes à envisager. Et elles peuvent rapporter gros.

Un degré de moins, 7 % d'économie

Depuis le tabac du documentaire d'Al Gore, Une vérité qui dérange, on parle beaucoup des petites astuces anti-gaspi. En la matière, il n'y a pas de secret: l'énergie qui coûte le moins cher est celle qu'on ne consomme pas. Ce qui ne veut pas dire qu'on doit éteindre tous les radiateurs et se promener en pull de laine de yack. "Diminuer la température de un degré, c'est faire 7 % d'économie, rappelle le Centre de recherche et d'information des consommateurs (Crioc).

[…]

Changez de fournisseur et gagnez 400 euros

Là encore, c'est une question d'habitude. La fidélité, c'est bien. Mais quelques dizaines de minutes sur Internet ou au téléphone vous permettront peut-être de découvrir un livreur de mazout qui vous accordera une ristourne plus importante ou qui pratique des frais de livraison plus intéressants. "Par ailleurs, les abonnés au gaz sont sur un marché libéralisé depuis cinq ans", rappelle Stéphane Dochy de Test-Achats. Ce n'est pas inutile: beaucoup d'entre nous ont, malgré tout, gardé leur fournisseur par défaut, donc Electrabel. "Or, tous les simulateurs de factures le prouvent: ce n'est jamais le choix le plus avantageux quel que soit le profil du consommateur."

[…]

Achetez groupés, ça rapporte

C'est la grande tendance du moment. Merci Groupon! Le principe s'applique aussi à l'énergie: les associations de consommateurs ont mis sur pied des initiatives qui vous permettront d'obtenir des réductions de prix. Le Crioc a ainsi négocié avec Lampiris pour le gaz et l'électricité.

[…]

Une nouvelle chaudière: jusqu'à 30 % d'économies

Outre une isolation déficiente, l'état de la chaudière est souvent le gros point faible de votre installation de chauffage. La première action à entreprendre est donc de l'entretenir régulièrement. "On a fait un test et sur certaines chaudières, le rendement augmentait de 20 % uniquement grâce à l'entretien", signale Test-Achats. En plus, c'est déductible fiscalement.

[…]

La pompe à chaleur, pas pour tout le monde

Comme elle demande de gros investissements, mieux vaut demander l'avis d'un spécialiste, un auditeur énergétique agréé par exemple, avant de se lancer dans l'installation d'une pompe à chaleur. Le principe est alléchant: profiter d'une source d'énergie gratuite (sol, air, eau) pour chauffer sa maison. Pour que cet air soit diffusé à bonne température dans le logement, il faut cependant passer par un compresseur qui fonctionne à l'électricité, ce qui augmente inévitablement la facture. Etant donné que le prix au kilowatt/heure de cette énergie est environ trois fois supérieur à celui du gaz et du mazout, un calcul s'impose donc. Ce qui est certain, c'est que ce mode de chauffage fonctionne de manière optimale dans une maison déjà bien isolée et où le dispositif de chauffage peut fonctionner à basse température.

[…]

L'isolation divise la facture par deux

Finalement, quand ce n'est pas une construction neuve, le plus rentable des investissements est de travailler sur l'isolation de l'habitation. "Je connais des cas où on obtient 50 % d'économie", confirme Stéphanie Gosuin, architecte spécialisée en audit énergétique. Pour en arriver là, il faut évidemment sortir la grosse artillerie: isolation par l'extérieur, triple vitrage et traitement de la cave.

Sur le même sujet
Plus d'actualité