[Comédie dramatique] Baby Balloon

Réalisé par Stefan Liberski. Avec Ambre Grouwels, César Domboy, Pauline Parigot - 88’.

985177

"On réalise toujours un peu les films que l’on voudrait voir. Moi, j’ai envie qu’on me dise des choses au sujet de mon époque. Voilà pourquoi le drame historique en perruques, très peu pour moi" , a l’habitude d’expliquer Stefan Liberski. Et puis, dans son cinéma, outre ses goûts personnels, l’ex-Snul semble aussi désireux de labourer un autre sillon de plus en plus identifiable chez lui. Son premier film Bunker Paradise (avec un inoubliable Jean-Paul Rouve) illustrait la décadence de jeunes minés par l’ennui. Et même si cette deuxième réalisation ne tire pas un portrait de génération, mais plutôt celui de la chanteuse d’un groupe de rock, on sent la filiation. Puisque les deux œuvres captent finalement le même moment, mais de façon différente: celui où on perd les illusions de l’enfance pour réaliser que tout n’est pas si rose qu’on le pensait… 

Bici (excellente Ambre Grouwels, dont on reparlera) est une jeune fille de 18 ans. Ronde et bourrée de talent, elle chante dans un groupe de rock dont elle est secrètement amoureuse d’un des membres depuis toujours. Tout va pour le mieux dans la meilleure insouciance possible jusqu’au jour où débarque Anita, groupie armée de dents qui raient le parquet et d’une séduction qui pourrait faire craquer Vince, objet de toutes les convoitises. Film parfois rock'n'roll mais toujours sensible, ce Baby Balloon fait rire et pleurer, tout en nuances.

Sur le même sujet
Plus d'actualité