Claire Keim – Où il pleuvra

Si les envolées rock (Mes silences) ou jazzy (La mer) du premier album de la comédienne française "qui monte" convainquent, ses textes frôlent, par contre, le degré zéro de l'audace avec, comme exemple le plus flagrant, Ce matin, j'entends bien les oiseaux, qui fera même sourire dans une classe de maternelle.

1225

Si les envolées rock (Mes silences) ou jazzy (La mer) du premier album de la comédienne française « qui monte » convainquent, ses textes frôlent, par contre, le degré zéro de l’audace avec, comme exemple le plus flagrant, Ce matin, j’entends bien les oiseaux, qui fera même sourire dans une classe de maternelle.

Ne soyons pas hypocrite, si elle n’était pas jolie, personne n’en parlerait. F.V.

 

 

Claire Keim – « Où il pleuvra »
Universal
Notre avis: 1 étoile

Sur le même sujet
Plus d'actualité