Cholestérol, un ennemi imaginaire?

Et si nos artères n’avaient rien à craindre? Et si les millions de patients traités ne faisaient qu’enrichir les laboratoires? C’est la thèse explosive avancée par le professeur français Philippe Even. 

795971

[…]

En France, la thèse de Philippe Even provoque une vigoureuse riposte des cardiologues, des associations de patients et même de la Haute autorité de santé. Avec son livre, le débat s’exporte chez nous.

Guy Van Camp est chef du service de cardiologie de l’UZ Brussel et président de la Belgian Society of Cardiology.

Philippe Even dit qu’il n’y a pas de "mauvais" cholestérol, qu’il est indispensable à notre organisme et que trop vouloir le faire baisser est dangereux. Votre avis…
Le cholestérol joue un rôle important dans notre organisme et pour ça, une alimentation correcte en apporte suffisamment. Par contre, avoir trop de graisse dans le sang, l’hyperlipidémie, est l’un des grands facteurs de risques cardiovasculaires, même s’il n’est pas le seul (tabac, hypertension, diabète…). On a une tonne d’arguments scientifiques qui le prouvent et qui prouvent que faire baisser l’hyperlipidémie, par un régime et de l’activité physique et, le cas échéant, par des statines, diminue la mortalité et la morbidité cardiovasculaire.

Doit-on craindre que l’industrie pharmaceutique qui finance ces études en ait manipulé les résultats?
C’est une critique extrêmement facile. Les médias raffolent de ce genre de théories du complot, avec des soupçons de corruption. Les statines sont un marché de firmes pharmaceutique, c’est une évidence! Et si elles n’avaient pas financé ces recherches cliniques, personne ne l’aurait fait car les autorités n’ont pas d’argent pour ça. Mais il me semble assez osé d’insinuer que les données ont été falsifiées. Si ce monsieur a des preuves, qu’il les avance et qu’il dépose plainte contre la firme concernée. Si non, c’est un peu dommage de ridiculiser la littérature des quarante dernières années sur le sujet. Il ne faut pas oublier que la recherche fondamentale, dans laquelle les firmes pharmaceutiques n’ont rien à faire, confirme le rôle du cholestérol dans l’athérosclérose, et l’effet bénéfique  des statines. Les études épidémiologiques vont aussi dans le même sens.

Environ un million et demi de Belges prennent des statines. On peut se demander si les médecins n’ont pas la prescription un peu facile, non?
Dans le monde entier, on prescrit beaucoup de statines, c’est vrai. Mais c’est ce que préconise l’"evidence-based medicine". Il existe des lignes de conduite de l’European Society of Cardiology qui permettent de calculer le risque cardiovasculaire de chaque patient et qui indiquent quand il faut prescrire ou non des statines. Est-ce que tous les médecins suivent correctement ces tableaux? Est-ce qu’on prescrit 5 % de statines de trop en Belgique? Je n’en sais rien. Ce qu’une étude démontre clairement par contre, c’est qu’on prescrit souvent les statines à une dose trop faible, n’atteignant pas les limites recommandées.

Mais les statines ont quand même des effets indésirables non négligeables…
Oui, les statines peuvent donner des problèmes musculaires et il y a probablement une légère augmentation de l’incidence du diabète. Mais je ne connais aucun médicament qui fonctionne sans avoir d’effets secondaires. Et quand on observe la diminution de la mortalité et la morbidité cardiovasculaire, la balance penche en la faveur des statines, même si on doit "payer" un petit prix de diabète.

Que diriez-vous aux gens qui doutent de leur traitement à cause de cette polémique?
D’abord, n’arrêtez pas les statines du jour au lendemain comme il le suggère! D’un point de vue scientifique, les affirmations de ce monsieur me semblent assez dangereuses. Certes, il n’est jamais mauvais de rester critique face à la méthodologie des études et à l’interprétation de leurs résultats. Mais de là à dire que tous les cardiologues se sont fait avoir avec des données falsifiées par l’industrie pharmaceutique, de là à dire "Vive le cholestérol, mangez tout ce que vous voulez et jetez les statines à la poubelle", je trouve ça dangereux. 

Dossier complet et interview de Philippe Even dans le Moustique du 27 février.

Sur le même sujet
Plus d'actualité