Cher Monsieur Walibi…

D’abord, je voudrais te remercier. Je t’ai vu dimanche à la télé t’expliquer sur ton Speedy Pass à 35 euros (de plus que l’entrée à 29 euros, ce qui fait 64 boules).

887981

Merci, parce que ça me donne l’occasion de dire un truc que j’ai sur la patate: le charabia commercialo-promo-marketing des porte-paroles professionnels me gonfle! Toutes les boîtes (privées ou publiques) ont un porte-parole ou un dir’com dont le job consiste à ne jamais répondre aux questions que l’emmerdeur de client/citoyen se pose.

Mais alors toi, je sais pas, t’as dû faire un doctorat en langue de bois. Un virtuose. Je te cite: le Speedy Pass est un "service supplémentaire" que Walibi "offre" à ses visiteurs pour un "accès différent à l’accès habituel".Est-ce que tu le sais, que ce genre de logorrhée énerve tout le monde? Donc je vais t’aider à paraître moins faux cul. Tu as de quoi noter? Bien.

Alors voilà, je traduis: "Le Speedy Pass de Walibi est un billet d’entrée plus de deux fois plus cher, que nous faisons payer (vous n’offrez rien du tout) aux gosses qui peuvent se le permettre, ceci afin d’éviter à ces VIP de faire la file, leur permettant de passer devant les fils de ploucs à chaque attraction". Ce qui serait bien, aussi, ce serait d’ajouter qu’à raison de 500 Speedy Pass disponibles, ça vous fait une recette supplémentaire potentielle de 17.500 euros par jour. Voilà, c’est clair, tu assumes, et tout le monde se sent mieux.

Quoique. Sur le fond, ça me re-gonfle. Oh, je sais! Notre société n’est pas égalitaire, le monde est injuste, certains gamins seront déposés à Walibi en Porsche Cayenne, d’autres viendront en train. Ou à pied. Qui plus est, Walibi est une société commerciale qui décide de sa politique tarifaire. Juste.

Et, rappelais-tu, lorsqu’on va au concert ou lorsqu’on prend l’avion ou le train, il y a des places economy et des premières classes. Re-juste. Sauf que le concert Johnny, l’avion ou le train démarrent à la même heure pour tous. Et puis, il y a surtout ceci: ton business, ce sont les enfants et les ados. Et ça te donne, comment dire?, une espèce de responsabilité (tu vois de quoi il s’agit?). Il se fait que je passe une partie de mon temps à inculquer des valeurs d’équité à mes Louloutes. Peut-être même que tu le fais avec tes mômes. A l’école, les enseignants le font aussi. Et parfois, ça marche!

Pour te dire, Louloute 1 et ses ami(e)s ne voulaient pas que certains d’entre eux loupent le voyage de rhéto parce que papa et maman ne pouvaient pas cracher 700 €. Les élèves ont fait des soirées, des ventes de tchics et de tchacs, et tout le monde est allé en Grèce! Eh bien, avec ton Speedy Brool de VIP, tu salis tout ça. Tu pourris le gamin verni et tu agresses celui qui ne l’est pas.

Dans un lieu stratégique où tous les mômes se côtoient, Walibi, tu leur jettes à la figure que la cohésion sociale qu’ils auront à bâtir dans quelques années, c’est du flan. Je ne sais pas si tu es capable de "sentir" ça. Si tu t’en tapes, autant assumer à fond, je trouve. Et mettre tous les billets à 64 euros.

Tous les gosses bien comme il faut ne feront plus de files, puisqu’ils ne seront plus du tout encombrés par ces enfants (de) ploucs. Ça te fera deux fois moins de clients, mais avec des recettes identiques. Tu vas même y gagner puisque sans les ploucs, tu pourras virer du personnel. T’es content? 

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité