Charlie Hebdo: Les larmes des médias

L'émotion dans les médias ne faiblit pas depuis l'annonce du raid dans les bureaux de Charlie Hebdo. Animateurs hagards, talkshows annulés, invités et chroniqueurs en pleurs ne peuvent cacher que toute une profession est touchée en plein coeur. 

1259125

A I-Télé, Patrick Pelloux, chroniqueur à Charlie Hebdo mais également urgentiste, était le premier sur les lieux. Le premier à découvrir le massacre, à découvrir ses amis morts.

Sur la Première, Bertrand Henne n'a pu retenir ses larmes en rendant hommage à ces grands noms du dessin et de mai 68. Ils ont tué ceux qui refusaient la peur. Ils ont tué ceux qui défendent la liberté d'expression.

Voir la chronique sur le site de la RTBF.

Sophia Aram, comédienne, animatrice télévision et humoriste étaient proches de l'équipe de Charlie. Ils étaient dans le public de ses spectacles, ils échangeaient des SMS avec celle que Tignous appelait "Gro-Gro". Triste, effondrée, elle s'attaque à l'existence de dieu. 

Et hier, Philippe Val a perdu tous ses amis. Mais il a voulu témoigner.

Sur le même sujet
Plus d'actualité