Ce qu’il faut savoir sur le phénomène GTA 5

Vous êtes un peu fracturé du numérique? Le minimum à savoir sur GTA 5 pour avoir l'air un peu in quand même.

939709

Vous ne connaissez pas Grand Theft Auto? Bienvenue sur terre! GTA est un jeu vidéo phénomène apparu en 1997 et souvent copié depuis lors. Il faut l'admettre, le principe de base est jouissif: laisser le joueur faire à peu près ce qu’il veut dans une ville ouverte. En plus de Londres qui fait figure d’exception dans la série, ils ont pu visiter plusieurs fois les caricatures virtuelles de New York, Miami ou Los Angeles que sont respectivement Liberty City, Vice City et Los Santos. On y incarne un malfrat prêt à tout pour monter les échelons de la société, et ce, le plus rapidement possible. Rouler à 150 km/h sur l’autoroute et en sens inverse? Pas un problème! Affronter toute la police de la ville au lance-roquette? Un jeu d’enfant… L'aventure principale est orientée action, mais l'univers GTA fourmille de missions et activités annexes. Vous pouvez ainsi gagner votre vie en tant que taximan, policier ou ambulancier… Vous pouvez aussi admirer un coucher de soleil après une longue balade à vélo, mais on ne va pas vous mentir, tout le sel de GTA, c'est sa quête d'argent facile dans une caricature interactive de la culture américaine.

Contraire aux valeurs familiales, ultra-violent, le jeu heurte les ligues de vertu depuis ses débuts, malgré un assagissement après son passage chez l'éditeur Rockstar. Ainsi, GTA 3, sorti juste après le 11 septembre, a connu de rapides coupes au montage final pour ne pas froisser l’opinion publique. Reste que le 5e opus, comme ses prédécesseurs, s’adresse à un public adulte et averti. Plus que jamais à fond de pédale dans l’exagération, ce jeu reste un défouloir. Surtout que, au fil des sorties de la saga, l’accent de plus en plus réaliste pris par la série rend l'expérience encore plus dure et acerbe par son scénario, et immersive par la richesse de son univers. Deux points sur lesquels GTA 5 repousse précisément les limites du possible et de l’imaginable encore un peu plus loin. Pour le meilleur comme pour le pire.

La bande annonce de GTA 5

Du premier épisode de 1997 à aujourd'hui (et les technologies ont bien évolué)

 

Premiers essais

La comédie musicale parodique qui présente GTA 5

Sur le même sujet
Plus d'actualité