Ce que le jour doit à la nuit

Arcady adapte le best-seller de Yasmina Khadra sur l'Algérie coloniale à travers le destin d'un couple impossible à la Autant en emporte le vent.

501969

Fresque feuilletonesque (qui doit se décliner en trois parties pour la télé), ultra-romanesque et un peu grandiloquente, le film séduira les amateurs de romance.

Si l’on accepte le principe du feuilleton, ça se laisse voir, à grand renfort de voix off, ralentis appuyés, fondus enchaînés et regards envoûtés (Anne Parillaud en fait trop).

Quelques bons acteurs (Fellag, Anne Consigny) se mêlent aux comédiens plutôt remarquables pour leur plastique que pour leur jeu. À force de nager dans ce style "total feuilleton", Arcady se trouve moins du côté du cinéma que du téléfilm du dimanche soir. Dommage ou pas. C’est bien, parfois, les téléfilms.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Ce que le jour doit à la nuit
Réalisé par Alexandre Arcady. Avec Nora Arnezeder, Fu’ad Ait Aatou, Anne Parillaud – 159′.

Sur le même sujet
Plus d'actualité