Catherine Ringer: Ring’N’Roll

"Je ne fais que penser à mon amoureux", chante Catherine dès l'introduction de Vive l'amour. La chanteuse de Rita Mitsouko avoue qu'elle en a bavé après la disparition tragique de son compagnon Fred Chichin.

31114

"Je ne chantais plus de manière spontanée, ma voix s'est même tue pendant tout un temps." Finalement, c'est en 2008 qu'elle a repris la bonne tangente en s'associant au producteur Mark Plati (Bowie) qui avait déjà bossé avec les Rita Mitsouko. Mais la grande surprise de ce premier disque solo, c'est la présence derrière la table de mixage de RZA, grand manitou du Wu-Tang Clan.

Celui-ci prend un malin plaisir à bidouiller dans tous les sens des chansons déjà caractérisées par un côté bricolo.

Le résultat est audacieux, certes, mais pas toujours facile à digérer. Son ode à Fred sur repiquage de l'Adagietto (Mahler)et le poussif Si un jour sont assez pénibles à écouter. Par contre, Catherine assure sur les morceaux plus up-tempo qui bénéficient d'un coup de pouce sporadique de John Frusciante, ex-guitariste de Red Hot Chili Peppers.

On pense notamment au formidable Quel est ton nom qui justifie à lui seul l'allusion rock and roll du titre de l'album. Vive l'amour sent bon le printemps, Punk 103 rappelle la démarche iconoclaste des Rita et Got It Sweet possède un groove vicieux qui reste bien collé dans les oreilles. Elle semble heureuse, Catherine, elle avoue avoir écouté les conseils que lui soufflait Fred de là-haut et repart en tournée accompagnée du fiston.

L.L.
Le 4/6 au Botanique.

Catherine Ringer
Ring'N'Roll
Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité