Cannes J 9 : Arielle Dombasle rend hommage à Jean Cocteau ce soir avec Opium

Présenté ce soir dans la section Cannes Classics, le premier long-métrage réalisé par la comédienne Arielle Dombasle, intitulé Opium, raconte la passion qui unit Jean Cocteau à Raymond Radiguet entre au début des années 1920.

869563

Cocteau a 30 ans, et l’auteur du Diable au corps n’en a que 19. Il commence auprès de Cocteau l’écriture de son deuxième roman, Le Bal du comte d’Orgel, resté inachevé. Lamort prématurée de Radiguet plongera Cocteau dans l’opium. Arielle Dombasle a choisi de traiter le film comme une comédie musicale décalée, à travers la mise en musique de 14 poèmes de Cocteau, interprétés entre autres par Philippe Katherine ou Julie Depardieu. La plupart des scènes ont été tournées à Tanger au Maroc, où la réalisatrice a pu retrouver les rives de la Méditerranée des années 1920.

 

Les deux écrivains seront incarnés à l’écran par Grégoire Colin, dont Arielle Dombasle salue la ressemblance étonnante avec Cocteau, et le jeune Samuel Mercer.
La projection du film sera précédée par celle de La Belle et la Bête, en version 1946 restaurée, l’un des films les plus célèbres de Jean Cocteau, avec Jean Marais. JG

La bande annonce d’Opium

<

Sur le même sujet
Plus d'actualité