Canal + : « Bref » et « Le Petit Journal » en cadeaux d’anniversaire

Il y a deux moments particulièrement forts lors des célébrations des 30 ans de Canal + : Le générateur d’épisodes de « Bref » relevant d’une prouesse technique et d’une grande inventivité et l’épisode « spécial 4 novembre 1984 » du « Petit Journal ». Kyan Khojandi et Yann Barthès se sont éclatés et nous ont bluffés.

1218283

Bref, Canal + a 30 ans et cartonne. Pour fêter l’événement, la chaîne cryptée s’offre et vous offre un épisode inédit décliné à l'infini de « Bref ». Cette mini-série créée par Kyan Khojandi en 2011 fait partie des programmes cultes de Canal +.

Ici, on retrouve le ton décalé du jeune scénariste-acteur-réalisateur : Kyan Khojandi évoque ses bons souvenirs de « Canal » en s’appuyant sur des images d’archives. Il s’entoure également de personnalités comme Daphné Bürki, Yves Lecoq ou Stéphane de Groodt. Des personnalités qui ont représenté ou représentent toujours « l’esprit canal ».  

Et  le créateur de « Bref » fait durer le plaisir. Grâce à un « algorithme super puissant », chacun peut créer un épisode personnalisé. Vous êtes plutôt SAV ou Burger Quizz ? Petit Journal ou Catherine et Liliane ? Choisissez 3 émissions préférées et « Bref » s’occupe du reste. Si la base scénaristique est la même, les archives et les « guests » changent. Bref, le choix est infini. Cette « boîte à souvenirs » est disponible gratuitement pendant 4 mois. De quoi essayer toutes les formules… jusqu'à l'indigestion?

Essayer le simulateur d'épisodes 30 ans de Bref.

Autre moment fort de l’anniversaire de « Canal » ce 4 novembre :  les fans du « Petit Journal » ont découvert Yann Barthès et ses chroniqueurs totalement lookés 1984.  Et pour cause, le Petit Journal se la jouait 4 novembre 1984 dans les moindres détails. Un plateau d'époque (table basse, chauffeur de salle, plante verte dans le public, logos) et des comportements interdits aujourd'hui comme la cigarette et le verre de whisky présents dans tous les plans. 

Rejouer l’actu du passé

La grammaire de l’émission, elle,  reste la même. Et c'est là qu'est le génie de Yann Barthès. Il transforme sa fameuse chronique « l’instant président » en version 1984 avec François Mitterand. Le ton décalé, ironique et moqueur du présentateur se retrouve dans ses commentaires : « devinez qui arrive avec le  nouveau bolide de Renault… ? ». 

Et pendant les 25 minutes du « Petit Journal », tous les sujets d’actu de l’époque sont décryptés : Jack Lang rejoue son rôle de ministre de la Culture d’il y a 30 ans et parle du projet du Louvre, Jeannie Longo n’est qu’une cycliste prometteuse, Noël Mamère est interrogé, comme s’il venait de sortir de son plateau sur son rôle de présentateur JT en 1984… L’envoyé spécial, Martin Weil, a – grâce à un montage parfait- interrogé Ronald Reagan, président américain de l’époque, sur ses intentions pour son second mandat.

« Un jour les homosexuels se marieront ! »

Attention, moment culte : l’évocation du mariage gay. Le « journaliste » pose une question à Jack Lang sur la prétendue homosexualité d’un confrère avant d’ajouter : «on est ouvert, au train où va les choses, peut-être qu’un jour les homosexuels se marieront ! Non j’déconne c’est une boutade ! ». Et oui, il y a 30 ans, le mariage gay était im-pen-sable en France.

Enfin, on a bien aimé le second degré de Yann Barthès qui commente l’invention du « Macintosh ». Le minitel américain, quoi. Sorti 2 ans après celui des français, sur le plateau, on se moque de cet ordi « trop gros » et à qui « on met des cartes postales dedans ». Entendez par « carte  postale », « disquette ». Jusqu’au moment où l’ordinateur se met à parler. Retour plateau, les chroniqueurs sont sans voix : « ils m’ont scotché ces américains ! ». Moment « prémonitoire » de la suprématie d’Apple et de Steve Jobs dans l’univers informatique !

Bref, cet épisode du « Petit journal » du 4 novembre 1984, euh… 2014, est inscrit dans les archives. Kyan Khojandi et Yann Barthès feront-ils preuve de la même autodérision que leurs ainés pour les 50 ans de la chaine? Rendez-vous est pris… pour le 4 novembre 2034.

Sur le même sujet
Plus d'actualité