BSF 2013: voilà, c’est fini

Malgré une affiche un peu fourre-tout, le Brussels Summer Festival fait le bilan d'un très bon cru 2013.

927333

Ca y est. Après dix jours de fête et de musique déclinée à toutes les sauces, le Brussels Summer Festival clôturait dimanche (18/8) sa douzième édition. Un évènement particulièrement réussi qui a rassemblé plus de 120.000 personnes dans l'enceinte de la Place des Palais, du côté du Mont des Arts ou encore sur la Place des Musées. Un record de fréquentation absolu pour les organisateurs du festival bruxellois, qui promettent déjà moins de file aux stands de jetons et aux bars l'année prochaine. De quoi se réjouir d'avance.

C'est que, en plus de ses concerts, cette douzième édition du BSF avec ses stands barbapapa & mojito à deux pas de la Gare Centrale, son public très bon enfant et ses « much more » -soit l'accès aux musées environnants pour un euro symbolique- ont insufflé une ambiance « vacances » ultra-agréable à notre capitale. De quoi prolonger nos congés à deux pas de la maison. Mais c'est surtout grâce au programme éclectique et ses combinaisons de concerts remuants alliant rock, soul, rap et électro que le festival a pris toute son ampleur.

Pas spécialement à la pointe niveau découvertes, et ce n'est pas ce qu'on lui demande, l'évènement mise sur des valeurs sûres de notre catalogue musical. Et ça marche! Son cocktail de choc, ouvert sur les ronds de jambes de Didier Wampas le 9 août, a mis tout le monde d'accord.

Dégusté tranquillement grâce à K's Choice, à l'hommage de Channel Zero, à la prestation zéro défauts de Dan Lacksman mais aussi du duo eighties de Neon Judgement et Karl Bartos ou encore aux bombes radiophoniques des rappeurs de Sexion d'Assaut et terminé sur des notes rafraichissantes avec le smile de Puggy devant un Mont des Arts rempli à craquer, ce cru 2013 n'a peut-être pas offert de frissons mais s'est créé une place de choix au sein du paysage saturé des festivals belges. Un millésime.

Notre top 5 des concerts

  • Dan Lacksman
  • Sexion d'Assaut (pour les moins de 18 ans)
  • Puggy
  • Raggasonic
  • Les Innocents/Channel Zero

On a aimé

  • Les « Much More ». Pouvoir profiter de musées comme celui de Magritte ou le Bozar pour un euro symbolique, c'est classe. Pareil pour les after gratuites au Madame Moustache. Belle initiative.
  • L'ambiance généralement détendue et relax du côté du Mont des Arts (à part pour le premier soir).
  • Les (bons) mojitos à 5 euros de la Place des Musées.
  • Le son, relativement bien mixé pour toutes les prestations.
  • L'accessibilité du site grâce aux transports en commun environnants.
  • Cali et son énergie fédératrice. Difficile de faire mieux.

On a moins aimé

  • Les files de douze heures et l'accès compliqué du côté de la Place des Musées.
  • Le manque de musique « pointues » du côté du répertoire électro et hip-hop. Encore un effort.
  • Le peu de choix du côté des boissons. Surtout au niveau des softs. On cherche, et pourtant on ne trouve pas d'autre point négatif.
  • Pour le reste (toilettes payantes, pub omniprésente,…) On l'a déjà dit.

Sur le même sujet
Plus d'actualité