Brussel Summer Festival 2014 – Le premier week-end

Lancée sur un sold-out et sur le concert grandiose de Patti Smith, la treizième édition du Brussels Summer Festival ne pouvait rêver de meilleure ouverture.

1159835

Rarement les pavés de la place des Palais auront connu telle affluence que lors de ce premier weekend de festivités. Rien de plus normal, l'invitation du BSF qui avait programmé Skip the Use, Patti Smith ou encore M à jouer sous les fenêtres du Roi était extrêmement alléchante. Il faut dire qu'avec son set intense et émouvant, Mrs Smith débarquée à la cool en baggy, ses longs cheveux gris encadrant son visage, a attiré la foule. La promesse d'entendre le splendide "Horses" ou le plus récent "Banga" en live a fait son petit effet. La preuve, l'évènement a affiché complet le premier soir pour la toute première fois de son histoire en rassemblant quelques 14.500 festivaliers tout en évitant miraculeusement les gouttes. Même succès du côté du Mont des Arts où 7.500 fêtards se sont déchaînés sur les beats jusqu'aux petites heures de la nuit. Et si les soirées de samedi et dimanche, qui accueillaient des groupes comme Suede, Ozark Henry, Texas ou Arsenal, n'ont pas frôlé le sold-out, leurs concerts pro mais chaleureux ont ravi les fans. Et c'est tout ce qu'on demande. Maîtrisée, l'organisation du Brussels Summer Festival a monté d'un cran cette année, excepté vendredi soir, grâce aux mesures prises pour éviter les files aux bars, par exemple. On dit bravo!

Le Top 5 Concerts

. Patti Smith

. Aeroplane

. The Feather

. Ozark Henry

. Arsenal

On a aimé

.  L'ambiance détendue et très bon enfant lors des concerts. Relax, le coeur de la ville a pris des airs de vacances.

. L'énergie des artistes, manifestement très heureux de jouer sous les fenêtres du Roi, comme Mat Bastard, le chanteur de Skip The Use, l'a souligné plusieurs fois.

. La surprise de découvrir Saule, invité par M à venir le rejoindre sur scène pour pousser d'étranges cris.

. La visite de l'expo Woman aux Bozar pendant la journée, avant que les concerts ne commencent, pour une somme réduite grâce au Pass 10 Days.

. Les jolis tee-shirts des équipes du BSF, fournis par la nouvelle marque belge Kitoko Wax. Ca change!

. L'excellent enchainement des artistes lors des soirées Electrocity. La foule a dansé comme jamais.

On a moins aimé

. On l'a déjà dit l'an dernier, mais on le répète: faire payer l'accès aux Cathy Cabine, c'est un peu un comble.

. Beaucoup de festivaliers viennent pour se retrouver entre potes ou montrer qu'ils sont là sans s'intéresser aux concerts. Pas de soucis, mais les gars restez loin de la scène pour discuter alors…

. Sûrement à cause de l'affluence, l'organisation des bars était déplorable le premier soir. Attendre 30 minutes pour une bière, c'est long. Heureusement, l'inconvénient a été réglé dès le lendemain.

. Le son, souvent trop saturé sur la scène principale. Difficile de profiter à fond des concerts dans ces conditions.

. Le système de gobelets réutilisables, qui bien qu'écologique, est franchement ennuyant. Si seulement le BSF avait pensé à placer le stand pour rendre ses gobelets à la sortie du site, ce serait déjà pas mal.

Sur le même sujet
Plus d'actualité