Broadchurch. Après l’enquête, l’enquête

L’excellent polar britannique s'offre une suite aussi intense qu’élégante.

1326415

L’affaire était bouclée. Le coupable sous les verrous. Alors, même si la saison 1 (ceux qui l’ont ratée sont invités à suivre la séance de rattrapage de dimanche avant de lire cet article) se révélait une réussite, on se demandait bien ce que pourrait nous offrir un deuxième voyage à Broadchurch. Son auteur Chris Chibnall a savamment entretenu le suspense, lâchant juste un teaser annonçant que «La fin n’est que le commencement».

C’est en effet peu après le tragique dénouement de l’enquête que l’on retrouve les habitants de cette petite ville du Devon, encore bouleversés par le meurtre du jeune Danny Latimer: la famille de la victime, fragile malgré ses tentatives de reconstruction; l’ex-lieutenant Ellie Miller, ravagée par les aveux de son époux, qui traîne désormais sa culpabilité loin de la ville; le capitaine Alec Hardy, moins en forme que jamais…

Tous sont réunis pour l’ouverture d’un procès qu’ils espèrent rapide: le prévenu a confessé le meurtre. Mais un brusque retournement de situation vient soudain compliquer la donne. Et l’enquête policière d’hier cède habilement la place à une intrigue judiciaire mouvementée qui introduit deux nouveaux visages fort intéressants: l’avocate des Latimer (Charlotte Rampling) et celle de l’accusé (Marianne Jean-Baptiste, FBI: portés disparus), prêtes à en découdre sévèrement.

La joute légale qui s’annonce se double en outre d’une seconde intrigue, avec la résurgence d’une vieille affaire non résolue, celle-là même qui avait conduit Hardy à Broadchurch… et au bord de la dépression. Deux arcs narratifs s’entremêlent ainsi, dont les développements respectifs creusent un peu plus la complexité de personnages qui n’ont visiblement pas livré tous leurs secrets.

Là où la première saison jouait sur l’atmosphère pesante d’une ville traumatisée, ce deuxième chapitre relance donc l’action, sans autre cadavre que ceux restés dans les placards alentours. Une belle entrée en matière dont la tension accroche d’emblée en dépit de quelques faiblesses accusées au fil des épisodes suivants.

Atout phare de la série, le formidable tandem Alec Hardy/Ellie Miller (David Tennant et Olivia Colman) gagne en intensité dans cette sombre suite où la justice aura toutes les peines du monde à emporter le morceau. A cran, mis en échec dans leur(s) enquête(s) passée(s) et unis par une même soif de vérité, ils apportent à la fois humour (leurs querelles sont savoureuses) et émotion à cet excitant retour à Broadchurch.

 

LA NUIT BROADCHURCH SAISON 1 L'INTEGRALE DIMANCHE 5 FRANCE 2 0H05

BROADCHURCH SAISON 2 LUNDI 6 FRANCE 2 20H55

Sur le même sujet
Plus d'actualité