Bonobos

Génétiquement parlant (à 98,7 %), les bonobos congolais sont les animaux les plus proches de l’homme. Et franchement, pour qui a déjà visité un zoo, la ressemblance physique est même frappante (et je ne dis pas ça pour ma voisine).

28985

"Ce cousin du chimpanzé est aussi malicieux, joueur et câlin que nous. Et l'on peut facilement faire partie de son monde", constate Claudine André, qui a donné sa vie à leur cause. Fille d’un vétérinaire belge et bénévole depuis 20 ans au Congo, elle est tombée amoureuse de cette race de primates en voie de disparition, qu’elle protège des braconniers, coûte que coûte.

En suivant le parcours du petit Béni, de la bête de foire à sa réhabilitation dans sa jungle natale, Bonobos nous montre le réapprentissage de la vie sauvage, au sein d’un paradis créé de toutes pièces. Un combat au quotidien. "L’argent est le nerf de ma guerre. J’ai fait une promesse aux bonobos – les sauver – et en femme de parole, je la tiendrai." Potentiellement intelligent, le bonobo est aussi viscéralement pacifique. Ce qui le différencie de l'homme. Et si le film est drôle, émouvant et pédagogique (même si on aurait voulu en apprendre plus encore), il pèche par la parole. En effet, le film la leur donne sous la forme d'une voix off (Sandrine Bonnaire) niaise et inutile. À part ça, c'est un joli docu-fiction à voir avec les plus petits. 

Réalisé par Alain Tixier (2010). Avec Claudine André et la voix de Sandrine Bonnaire – 90’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité