Beyoncé: Beyoncé se la joue star… Normal, elle l’est!

Adepte du girl power version 2.1, la reine du r&b est fan de toutes les femmes, mais n'entend partager son trône avec aucune d'entre elles.

38943

Beyoncé Knowles fête ses trente ans le 4 septembre prochain et joue sur tous les tableaux après une pause de plusieurs mois. "Pour la première fois de ma vie, j'ai pu dormir plusieurs nuits d'affilée dans mon lit. Mais j'ai aussi voyagé dans le monde à ma guise sans la moindre obligation. Je suis allée dans les festivals rock, comme le Coachella. J'ai goûté à des cuisines que je ne connaissais pas, découvert de nouvelles chorégraphies et parlé à des femmes qui m'ont appris des tas de choses. Ce break a nourri mon nouvel album mais m'a aussi donné envie de mettre les bouchées doubles." Son offensive estivale a de quoi faire pâlir de jalousie toutes ses concurrentes et ne vise pas seulement les charts. Dans l'exemplaire CD de son nouvel album "4", Beyoncé a ainsi glissé un échantillon de son parfum Heat ("Subtilement boisé" d'après Adrienne, notre voisine de bureau). Elle relance aussi en Europe sa ligne de mode familiale prêt-à-porter The House Of Deréon et vient de décrocher le rôle principal dans le remake de la comédie musicale A Star Is Born qui devrait être réalisé par Clint Eastwood. "Un rôle taillé sur mesure",nous confie-t-elle.

Qu'évoque pour vous le chiffre "4" qui donne son nom à l'album?
Beyoncé. – Outre le fait qu'il s'agit de mon quatrième album, j'ai choisi ce titre car c'est mon chiffre porte-bonheur, il m'a accompagnée durant toute mon existence. Je suis née un 4 septembre. Mon mari Jay-Z est né un 4 décembre, ma mère est née le 4 janvier. Quand je remonte dans le temps, je me rends compte que beaucoup d'événements importants de ma vie se sont déroulés le 4 du mois. Ce chiffre m'a aussi permis de gagner pas mal de fric en jouant.

Vous passerez le cap de la trentaine en septembre prochain. Des appréhensions?
Beyoncé. – Non, je suis plutôt enthousiaste. Je ne comprends pas tous ces gens, les femmes en particulier, qui ont peur de franchir ce cap, comme si elles rentraient déjà dans le troisième âge! Ma crise de la trentaine, je l'ai connue à vingt-neuf ans. Je me sentais déjà une femme adulte, plus du tout une gamine, mais mon entourage me disait: "Profite de ta jeunesse, tu es encore dans la vingtaine!"

Vous fêtez vos trente ans mais aussi vos quinze ans de carrière. Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru?
Beyoncé. – J'ai parfois du mal à croire que j'ai déjà pu accomplir tant de choses, que ce soit en musique, en solo ou avec les Destiny's Child, mais aussi au cinéma ou dans d'autres disciplines. D'un autre côté, le succès ne m'est pas tombé dessus du jour au lendemain. Il a été graduel et je connais les sacrifices qu'il y a derrière. J'ai bossé seize heures par jour pendant plusieurs années avant de décrocher mon premier hit. C'est ce qui me motive encore aujourd'hui. Chaque fois que je suis tentée par une solution de facilité ou un choix artistique qui pourrait nuire à ma carrière, je me dis: "Pense à tout ce que tu as fait pour en arriver là. Ne gâche pas ça. Ne sois jamais satisfaite de toi, ce serait la fin de tout".

Des chansons comme Survivor, Independent Women, Single Ladies ou Run The World sont devenues des hymnes, voire même des slogans sociologiques, pour exprimer la libération des femmes. Vous y pensiez en les écrivant?
Beyoncé. – J'ai toujours eu l'ambition d'écrire sur les femmes et pour les femmes. J'ai toujours été entourée de femmes et je pense que nous pouvons beaucoup apprendre l'une de l'autre en nous soutenant mutuellement. Il y a des choses que les femmes souhaitent faire entendre, notamment en raison de leur sexe et de leur condition, elles sont sans cesse soumises à d'énormes pressions. Regardez dans votre entourage, dès qu'une femme prend un ou deux kilos supplémentaires, on ne la regarde plus de la même manière. Ce n'est que lorsque je me suis mise à voyager que j'ai compris la portée d'une chanson comme Independent Women. Une femme en burqa m'a dit: "Je dois me cacher pour écouter vos chansons, mais elles me donnent du courage et me rendent plus forte". Ça m'encourage à persévérer.

Vous allez tourner dans le quatrième remake de la comédie musicale A Star Is Born. Un rôle de composition?
Beyoncé. – Oui, je crois fermement qu'une star naît star. Je suis née pour faire ce que je fais aujourd'hui. J'ai ça en moi. Il y a des choses que je fais naturellement dans ce métier et que personne ne m'a jamais apprises. Ma chance, c'est d'avoir su très vite à quoi j'étais prédisposée. D'une manière ou d'une autre, nous sommes un peu tous des stars, nous venons tous au monde avec un don. Il faut seulement le déceler pour trouver définitivement notre voie.

Interview: WWTV
Adaptation: L.L.

Sur le même sujet
Plus d'actualité