Bel RTL nécessite un gros entretien

Bel RTL rattrapée par VivaCité. Radio Contact seulement troisième du top... Un électrochoc qui sonne la mort d'un modèle?

1114892

La dernière vague d'audiences du CIM radio a balayé les derniers doutes: oui, le leadership des poids lourds privés de notre paysage radio est largement menacé. VivaCité, la "populaire généraliste" de l'écurie RTBF, s'est en effet hissée à 13,5 % de parts de marché, ex aequo avec Bel RTL sur la première place du podium. Même si Bel RTL reste leader en nombre d'auditeurs quotidiens: en moyenne 577.000. De son côté, Radio Contact a perdu de sa superbe, reléguée en troisième position avec 13 %. C'est dire si Eric Adelbrecht, le directeur des radios du groupe RTL, a un solide travail à remettre sur le métier. Car VivaCité devant Contact et à jeu égal avec Bel RTL n'est pas le fruit d'une progression de VivaCité certes très dynamique mais bien un solide coup de mou des deux autres face à une érosion déjà amorcée il y a quelque temps. Et les aménagements successifs de Bel RTL qui en ont découlé n'ont finalement fait que retarder une remise en question profonde. Celle d'un modèle de radio, celui de Bel RTL. Certes, sa matinale info reste leader et efficace, mais le bât blesse dans le reste du modèle et notamment l'après-midi où Les grosses têtes, longtemps une valeur sûre, sont montrées du doigt. La tranche de rigolade café du commerce de Philippe Bouvard ne cadre plus avec les attentes. Et rien ne dit que Les grosses têtes cornaquées dès septembre par Laurent Ruquier seront automatiquement reprises dans le même format et créneau d'après-midi dans la nouvelle mouture de la grille.

Car Eric Adelbrecht n'aura aucun tabou pour remodeler l'antenne de Bel RTL et tenter de recreuser l'écart avec VivaCité et sa formule gagnante boostée par C'est vous qui le dites et On n'est pas des pigeons le matin. Le patron de Bel RTL laisse même entendre que la proximité via le local, le régional, l'interactivité, la musique, une présence active sur le terrain en permanence, voire le sport (comme avec la quotidienne de Marc Delire tout au long du mondial) – soit les clés du succès de VivaCité – pourraient être celles du renouveau et de la relance de Bel RTL. Et ne parlons pas ici de plagiat. Car VivaCité, dans l'esprit du groupe RTL, a été la première à pomper à Bel RTL toutes ses recettes de succès. Il est vrai que les deux stations ont un père commun: Francis Goffin… l'actuel directeur des radios RTBF depuis dix ans.

Sur le même sujet
Plus d'actualité