B.B. King est mort

La légende du blues s'est éteinte ce jeudi à Las Vegas. Il avait 89 ans. The Thrill is gone...

1361559

Riley B. King, plus connu sous ses initiales B.B. (pour Blues Boy) King était traité depuis plusieurs mois pour des problèmes récurrents de déshydratation liés à son diabète, mais la maladie a finalement eu raison de cette légende du blues. C'est son avocat qui a annoncé son décès à Las Vegas ce jeudi 15 mai survenu, à l'âge de 89 ans.   Malgré le poids de l'âge et son état de santé, le guitariste donnait encore des  concerts aux Etats-Unis. Sa dernière tournée européenne date, quant à elle, de 2012.

B.B. King était un vrai bluesman.  Et comme beaucoup d'artistes de blues, c'est à l'église et avec les chorales gospel qu'il prend pour la première fois contact avec la musique. Fils d'un métayer qui gagne sa vie dans les champs de coton, Riley B. King voit le jour le 16 septembre 1925 à Itta Bena, dans le Mississippi.  Elevé par sa grand-mère maternelle, il commence à jouer de la gratte dès la préadolescence et touche ses premiers dollars en intégrant l'orchestre gospel Famous St. John's Quartet.   En 1948, il est enrôlé dans l'émission radio de Sonny Boy Williamson sur Kwem Radio, à Memphis. Il fait aussi la rencontre de T-Bone Walker qui le pousse  à passer à la guitare électrique.  En 1949, il enregistre ses premières chansons à Los Angeles sous la houlette de Sam Philips, créateur du légendaire studio Sun.

Au cours de sa carrière, B.B. King a enregistré une bonne cinquantaine d'albums accompagné de sa fidèle guitare Lucille, accumulé les Grammy Awards et les tubes.  Si The thrill is gone (1969),  est sa chanson la  plus célèbre, on peut aussi citer You know I love you, Woke up this morning, When my heart beats like a hammer, Please accept my love, Everyday I have the blues ou encore Three O"'Clock Blues. Parmi les derniers enregistrements studio d'une discographie assez inégale, on citera le magnifique "Blues On Bayou", enregistré en 1998 en quatre jours au Dockside Studio de Los Angeles sur lequel BB King revient à ses racines. Adulé par ses pairs et idolâtré par les rockeurs (il fait la première partie des Stones en 1969, l'année d'Altamont), B.B. King avait réussi a renouveler son public en 1988 en enregistrant avec U2 l'euphorique When love comes to town (sur l'album "Rattle and Hum"). En 2000, c'est avec Eric God Clapton qu'il signait une rencontre au sommet sur "Riding With The King".

Plus d'actualité