Ave Cesaria

Grâce à elle, beaucoup d'entre nous ont appris à situer le Cap-Vert sur une carte. Grâce à elle, la morna, musique traditionnelle et mélancolique de cet archipel africain, a triomphé dans les charts du monde entier.

147151

Interprète émouvante de Sodade, Petit pays, Ausencia, Cize ou encore Flor Di Nha Esperança, Cesaria Evora s'est éteinte samedi dernier dans sa ville natale de Mindelo, sur l'île de São Vicente, trois mois après avoir annoncé ses adieux à la scène.

Elle était âgée de septante ans. Surnommée la diva aux pieds nus, Cesaria a commencé sa carrière comme chanteuse de bar où elle se produisait en échange d'un repas chaud et de quelques verres de rhum. Ce n'est qu'à l'âge de cinquante ans qu'elle connaîtra le succès international.

En 1992, son troisième album solo "Miss Perfumado" s'écoule à 300.000 exemplaires et lui permet de se produire un peu partout dans le monde. Elle a collaboré notamment avec David Byrne, Caetano Veloso, Emir Kusturica ou les Rita Mitsouko. Amoureuse de l'amour et épicurienne de la vie, elle fondait tout sur la quête du bonheur. "Peut-être un jour ferons-nous de ce monde une fantaisie. La vie n'est pas banale. Dans la légèreté nous vivrons. Sans peiner ni offenser personne", chantait-elle ainsi dans Ligereza. Nous aimerions que ce soit vrai…

Sur le même sujet
Plus d'actualité