Austra – Olympia

Les Canadiens de Toronto visent la plus haute marche du podium.

890001

Voici deux ans, trois Canadiens de Toronto publiaient un album de pop baroque, coloré de piano et relevé de pulsations électroniques. Baptisé "Feel It Break", ce premier essai mettait en avant la personnalité singulière de Katie Stelmanis. La chanteuse a trouvé sa voix très tôt en intégrant l’élite du Canadian Children Opera. Et, de Puccini à Austra, il y a des choses qui ne s’oublient pas. "C’est comme apprendre à rouler en vélo", explique-t-elle.

Avec "Olympia", Austra marque un retour gagnant. Pour tenir le rythme imposé par les nouvelles chansons, le trio s’est entouré de trois autres musiciens. Si la troupe s’est agrandie, elle a également élargi son champ d’action. En mouvement entre Kate Bush et Björk, la voix de Stelmanis s’envole désormais sur des beats frénétiques, des battements arrachés aux premiers électrochocs de la house et entendus récemment chez The Rapture. Face à Austra, Florence peut ranger sa Machine. La formation de Toronto danse bien au-dessus du lot. Les chansons d’"Olympia" évoquent cette période de transition où l’homme passe de l’enfance à l’âge adulte. Où il prend conscience de l’amour, de l’argent, de la mort. "La bombe à retardement est là. Et, quand on approche des trente ans, elle explose et nous confronte à un tas de contrariétés auxquelles on ne s’était jamais préparé."

"Olympia" laisse traîner ses sentiments sur le dancefloor (Home), prône l’égalité des sexes (I Don’t Care (I’m A Man)) et prend position sur des sujets d’actualité. "De nos jours, dès qu’on lie une info à l’homosexualité, ça fait sursauter des gens derrière leur écran de télé. On assiste régulièrement à des manifestations anti-gays. Aujourd’hui, c’est en France. Demain, ce sera aux Etats-Unis et, la semaine prochaine, dans un autre pays. Les gens craignent ce qu’ils ne connaissent pas. Il faut vraiment bousculer les mentalités." En attendant, Austra fait bouger les corps. Et c’est déjà très fort.

 

 

Austra
Olympia
Domino/V2

Sur le même sujet
Plus d'actualité