Au resto pour le nouvel-an chinois

Où déguster un pho à tomber? De succulentes nouilles miso? Un ho-ko qui dépote? Réponses dans notre sélection des meilleurs restos asiatiques aux quatre coins de la Belgique.

1024952

Souvent synonyme d’additions à la baisse, la cuisine asiatique a pris l’habitude de se solder face au peu d’exigence de la clientèle occidentale. Pourtant, ce n’est pas parce que ailleurs, elle peut se targuer d’une tradition street food vivace que, chez nous, l’assiette se doit de faire le trottoir maquillée à la truelle. Autant dire que l’on compte les adresses de référence sur les doigts d’une main de bouddha.

Japon – Le Samouraï

Les vrais amateurs de cuisine japonaise vénèrent cette adresse qui existe depuis 40 ans. Ce resto a peut-être la taille d’un bonsaï mais il est l’œuvre d’une vie, celle de Teruo Sasaoka qui coule aujourd’hui des jours heureux au Japon. La pérennité de cette entreprise de défense et illustration de la cuisine nippone se poursuit à travers le rigoureux travail de ses anciens associés, Saito Harumi en cuisine et Hugues Polart en salle. Ensemble, ils restaurent avec une justesse et une probité totale. Les blockbusters? L’aubergine grillée au miso qui est à se damner et la ventrêche de thon mi-cuit assaisonnée au vinaigre de riz, aux petits oignons frais et au daïkon légèrement pimenté. Bonne nouvelle, l’enseigne a ouvert, depuis le 15 décembre dernier, un bar à nouilles qui redore le blason du genre. On peut y trouver son bonheur parmi trois bouillons différents – miso, shoyu et tonkotsu – que l’on agrémente aux choix avec trois ingrédients principaux – rôti de porc, scampis en beignets ou pintade en beignet.

> RUE DU FOSSE AUX LOUPS 28, 1000 BRUXELLES. Ouvert du mardi au samedi de 12 à 14 h et de 19 h à 21h30. 02/217.56.39. www.samourai-bruxelles.be

 

Corée – Maru

Maru restitue la formidable explosion de saveurs de la cuisine coréenne sans négliger une autre de ses dimensions fondamentales: la notion de partage. Pour apprécier l’expérience au mieux, on recommande de venir ici à quatre ou à six – l’endroit ne se prête pas aux tête-à-tête – et de mettre les assiettes en commun. Côté entrées, il ne faut pas passer à côté des pajeon, d’excellentes "crêpes" composées de jeunes oignons et de fruits de mer. Très fine, la pâte affiche un léger croquant obtenu grâce à un mélange de farine de blé, d’œufs et de farine de riz. On ne ratera pas non plus les jinmandu, d’imposantes ravioles cuites à la vapeur, farcies et généreusement aillées. Pour ce qui est du plat, il y a bien sûr le très ludique bulgogi, le barbecue de table coréen que l’on a testé en version bœuf mariné (19 euros). Ou, plus original, le yuk hwe bibimpap: un mets contenu dans un bol de pierre volcanique brûlant, à base de riz surmonté de bœuf cru, de légumes et d’un jaune d’œuf.

> CHAUSSEE DE WATERLOO 510, 1050 IXELLES. Ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 14h30 et de 19 à 22 h. 02/346.11.11.

Chine – Chez Chen

Depuis 1985, Chez Chen fait figure de véritable institution à Wépion. L’adresse qui jouxte la Meuse respecte les dogmes de la cuisine chinoise sans jamais céder à la facilité ni aux ersatz de produits. Le must? Le canard fumé au thé mais également la très réputée fondue chinoise – le ho-ko, pour deux couverts obligatoirement – qui se réserve impérativement et au minimum un jour à l’avance. Le cadre est contemporain, débarrassé des habituelles chinoiseries façon dragons noirs. Chen est aussi implanté à Namur avec la même réussite: même culte du fait maison et équilibre des préparations.

> CHAUSSEE DE DINANT 873, 5100 WEPION. Ouvert du mercredi au lundi de 12 h à 14h30 et de 18h30 à 23 h. 081/74.74.41. www.chezchen.be

 

Chine – Lam & Yin

Il faut s’armer de courage et de persévérance pour espérer dénicher un couvert parmi la quinzaine de tables que compte ce micro-restaurant chinois qui fait exploser tous les préjugés sur le genre. C’est que Lapyee Lam, patron et chef, va droit au but. Aux dragons et autres kitscheries pékinoises, il préfère une salle épurée à l’extrême, seuls les portraits de ses grands-parents et une tête de bouddha sont autorisés à faire de la figuration sur les murs chaulés gris. Aux cartes numérotées kilométriques, il répond par un choix restreint de mets néochinois – cinq entrées, cinq plats – garants d’une totale fraîcheur. L’assortiment de dim sum préparés maison ne souffre aucune excuse, tout comme le canard laqué simplement accompagné d’un petit bol de riz et d’un autre de blettes. Une sélection pointue de vins – dont certains naturels et non filtrés – achève de faire de cet endroit le bastion improbable et raffiné d’une certaine idée de la cuisine chinoise. Une adresse qui vaut à elle seule le déplacement jusqu’à Anvers.

> REYNDERSSTRAAT 17, 2000 ANVERS. Ouvert du mercredi au dimanche de 18 à 22 h. 03/232.88.38. www.lam-en-yin.be

 

Thaïlande – Sawasdee

Le Sawasdee est réputé pour ses gambas grillées caramélisées au jus de tamarin ainsi que pour son poulet mariné enrobé de feuilles de banane. Sans oublier sa salade de papaye verte et piments. Située dans une villa quatre façades plutôt banale, cette table se distingue par la fraîcheur de ses préparations thaïes et un service d’une grande efficacité. Si le cadre ne retient pas l’attention, le rapport qualité-prix est, lui, remarquable.

> CHAUSSEE DE LIEGE 403, 5100 JAMBES. Ouvert du mardi au dimanche de 12 h à 14h30 et de 18 à 23 h. 081/31.38.05. www.sawasdee.be

 

Viêtnam – An-Nam

Le pho se classe parmi les meilleurs plats de cette planète. Vous n’en avez jamais entendu parler? Petit rappel à l’usage de tous ceux qui n’ouvrent pas les yeux sur les cuisines du monde. Le pho – qui se prononce quelque part entre "feu" et "fe" – est le plat national vietnamien. Là-bas, c’est une institution qui se mange à toutes les heures. Ce potage repose sur un bouillon contenant des morceaux de bœuf, des pâtes de riz et des épices. Pour en déguster un bon, foncez sans hésiter chez An-Nam, une cantine modeste mais pleine de générosité et de bonnes intentions. Pour 6 euros, vous y découvrirez une version très consensuelle à base d’émincé de bœuf, de nouilles de riz et de basilic.

> RUE CHARLES DUPRET 14, 6000 CHARLEROI. Ouvert de 12 h à 14h30 et de 19 à 22 h. 071/30.10.70.

Sur le même sujet
Plus d'actualité