Asaf Avidan – Gold Shadow

1364781

Moins de deux ans après le somptueux "Different Pulses", le chanteur israélien à la voix asexuée croisant le jeune Robert Plant et une Janis Joplin version 2.1 nous revient. Et – presque – rien n'a changé. Ça parle d'amour (un peu), de rupture (beaucoup) et c'est toujours aussi beau. Complainte écorchée dont la mélodie rappelle Suzanne de Leonard Cohen, The Labyrinth Song est le sommet de ce disque qui abrite aussi le désespéré Over My Head, la caresse country Fair Haired Traveller, le langoureux The Jail That Sets You Free et une poussée doo-wop (Ode To My Thalamus) avec chœur féminin et orgue. Magique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité