The Artist

Sortir un film muet et en noir et blanc au moment où l’industrie du cinéma ne jure plus que par la 3D et le tout numérique, sacré pari, brillamment relevé par Michel Hazanavicius!

65925

D’abord parce que son hommage précis à ce style cinématographique ne vire jamais à l'académisme, tant il ose l’humour, l’émotion et les futures scènes cultes. Ensuite parce qu’il ne sacrifie jamais le fond sur l’autel de la forme.

Il ose une histoire à deux niveaux de lecture, intéressante en elle-même: la descente aux enfers d’un acteur de film muet lorsque le cinéma devient parlant avec, en filigranes, la manière dont chacun réagit à ces moments de transition qui font le sel de la vie. Le tout porté par un duo de comédiens explosif. Dont un Jean Dujardin au sommet de son art sous les traits de cet acteur au bout du rouleau.

The Artist
Réalisé par Michel Hazanavicius (2011). Avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, John Goodman – 100’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité