Arctic Monkeys – Suck it and see (écoute intégrale)

Après "Humbug", enregistré en 2009 sous la houlette du King Of The Stone Age,Josh Homme (qu'on entend encore ici sur All My Own Stunts),les Arctic Monkeys s'américanisent encore un peu plus sur ce quatrième album mis en boîte sous le soleil de Los Angeles.

35085

Alex Turner et sa bande ont le mérite de ne pas se répéter et dévoilent dans ces douze compositions des facettes bien distinctes. Quand ils durcissent le ton, façon biker rock, on sent l'urgence (Library Picture), la spontanéité (Don't Sit Down Cause I've Moved) et parfois, la précipitation (le caricatural Brick By Brick). Chroniqueur hors pair de la working class generation, Alex Turner retraverse aussi l'Atlantique pour signer des chansons brillantes dans la grande tradition pop british.

She's Thunderstorms et Black,qui ouvrent le disque, rappellent les meilleurs moments de The Last Shadow Puppets. Le charme opère aussi avec Treacle, The Helicat Sprangled Shalala, porté par un gimmick imparable sur le refrain, la ballade pour âge tendre Piled Driver Waltz ou That's Were You Wrong qui évoque Echo And The Bunnymen de la période "Heaven Up Here". Plus rien à voir avec l'hédoniste I bet you look good on the dancefloor qui les a popularisés en 2006, mais la réussite est là. – L.L.

Ecoutez l'album sur Soundcloud

Le 1/7 à Werchter.

Arctic Monkeys
Suck And See
Domino

Sur le même sujet
Plus d'actualité