Après Les orages de la vie. 8 anciens invités témoignent.

Etre invité à témoigner dans le magazine animé par Stéphane Pauwels, cela laisse des traces. Nous avons voulu savoir lesquelles.

1080506

Passer à confesse chez Stéphane Pauwels n'est pas un exercice innocent ou évident. Car l'animateur, avec son naturel et son empathie, a le chic pour déboutonner les plus robustes. Mais surtout parce que se mettre à nu, parler de soi, de ses hauts et surtout de ses bas, réveiller des souvenirs douloureux, c'est exposer sa face la plus intime, parfois la plus douloureuse sur la place médiatique. Face, bon an mal an, à 600.000 téléspectateurs belges! Alors, sort-on des Orages de la vie foudroyé ou rechargé à bloc? Huit invités belges passés par le rendez-vous répondent à la question.

Julos Beaucarne – L'évidence

Pourquoi. "On hésite toujours un peu quand on vous contacte pour ce genre d'émission, mais je n'avais pas vraiment le choix. Car le meurtre de mon épouse me hante. C'est la première chose à laquelle je pense chaque matin en me réveillant. Alors en parler me semble naturel, presque nécessaire. Chaque fois que je regarde dans le rétroviseur de ma vie, cet épisode me revient en pleine figure."

Pire ou meilleur souvenir. "Le contact avec Stéphane Pauwels. Il est extrêmement humain sans jamais tomber dans le graveleux. Il a su me faire rire alors qu'on abordait la pire phase de ma vie. Je n'ai pas senti ce tournage comme une intrusion, et ça, il faut le faire."

Réactions. "Mon entourage n'était pas forcément d'accord avec le fait de s'exposer dans une émission. D'étaler son intimité. Mais finalement, les réactions de mes proches ont été très positives. Et celles du public aussi. Bon, c'est vrai que je ne suis pas très réseaux sociaux, donc je n'ai pas tout vu. Mais ce qui m'importe, c'est d'avoir su aborder ce thème dignement."

Conclusion. "Cela fait toujours mal de parler de la mort de quelqu'un, d'autant plus d'une tragédie de cette trempe. Finalement ça m'aura fait un peu de bien d'en parler si ouvertement. Ce drame fait partie de ma vie, c'est mon fardeau."

Beverly Jo Scott – L'histoire est close

Pourquoi. "Avec The Voice, je commençais doucement à devenir connue. Et évidemment, dès que tu deviens un peu célèbre, ton passé ressurgit comme un ennemi. J'ai pris le taureau par les cornes et j'ai décidé de tout balancer moi-même en acceptant l'invitation de Stéphane Pauwels. Pour que les autres ne s'en chargent pas, que ça ne soit pas déformé et qu'il n'y ait pas d'article-choc qui sorte sous le titre "le passé sulfureux de BJ Scott" (il était question de maltraitance familiale dont elle a été victime et du fait qu'elle est bisexuelle – NDLR).

Pire ou meilleur souvenir. "Je suis ultra-protectrice envers ma famille, en Belgique comme aux USA. Du coup, quand les équipes des Orages de la vieont été tourner une séquence en Alabama, chez moi, j'étais extrêmement nerveuse. Mais ils ont su me mettre en confiance et finalement le résultat est ultra-respectueux."

Réactions. "Dans ma famille, c'est plutôt bien passé. Pour le reste, il y a toujours des cons. Surtout sur les réseaux sociaux. Je pense à deux commentaires de gens haineux qui pensent tout savoir sur toi parce qu'ils t'ont vue à la télévision. Leurs remarques étaient blessantes, mais dans ce cas-là il existe l'option "bloquer" sur Facebook. C'est ce que j'explique d'ailleurs à mes talents dans The Voice, il faut accepter la critique, mais les insultes gratuites, on les kill."

Bis. "Bien que j’aie été très satisfaite du résultat, plus jamais je n'aborderai mon passé dans une interview ou à la télé. Tout ce que j'avais à dire est dit."

Retrouvez dans le Moustique du 15 avril, les témoignages de:

  • Dani Klein – Le témoignage d'espoir
  • Sandra Kim – La thérapie
  • Walter Baseggio – La libération
  • Claude Barzotti – La belle expérience
  • Jean-Denis Lejeune – Conversation entre amis
  • Mike – Sans langue de bois
  • Frédéric François – La simple discussion

LES ORAGES DE LA VIE: HUGUES AUFRAY ET JOACHIM GERARD

MARDI 22 RTL-TVI 19H45

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité