Anonymous

Avec ce film, Roland Emmerich a presque réussi à passer du rang de gourou du blockbuster bourrin (2012, Godzilla, Independence Day) à celui de cinéaste historique à peu près crédible.

219177

Et ceci en tentant de démontrer la thèse, excitante et très répandue, selon laquelle William Shakespeare ne serait pas le véritable auteur des pièces qui lui sont généralement attribuées. Inégal, ce film mélangeant intrigues politiques, manœuvres de cour et amours passionnées se révèle habile dans ses séquences qui décapent et d’épée.

Mais tombe aussi parfois dans le piège du cliché "Shakespeare pour les nuls". À l’occasion de quelques digressions historiques inutiles qui plombent le récit et ne font pas avancer le schmilblick. Anonymous aurait-il mieux profité de son casting en or massif sous la houlette d’un réalisateur moins bulldozer? That’s the (bonne) question de la semaine.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Anonymous
Réalisé par Roland Emmerich (2011). Avec Rhys Ifans, Vanessa Redgrave, Joely Richardson – 138’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité