Anne Hathaway: Future reine de Hollywood

Peut-être un jour détrônera-t-elle Julia Roberts. En attendant, elle brille dans Les Misérables et se dirige tout droit vers l'oscar.

789659

Comme toutes les multinationales, Hollywood est composée de différentes strates de pouvoir. Prenons simplement le cas des actrices.

Il y a au sommet de la pyramide les mythes intouchables, catégorie largement dominée par Meryl Streep. On trouve, juste en dessous, les actrices installées qui squattent les gros salaires et les recettes au box-office: Julia Roberts, Sandra Bullock, Kate Winslet, Cameron Diaz, Angelina jolie ou Charlize Theron.

Et puis, il y a les "next big things". Les prochaines Julia Roberts, des stars pas encore super stars, qui se livrent elles aussi, une compétition acharnée: Amy Adams, Kristen Stewart, Keira Knightley, Jessica Chastain, Kirsten Dunst, Michelle Williams, Carey Mulligan. Et bien sur, Anne Hathaway, qui est l’une de nos préférées.

Pourquoi? Parce qu’il est, pour un homme moyen, impossible de résister à un si joli minois… et à une si grande bouche. Rappelez-vous l’effet que vous a fait à l’époque Julia Roberts quand vous l’avez aperçue dans Pretty Woman. La découverte d’Anne Hathway est du même acabit.

Cette semaine, Anne est à l’affiche de la version musicale des Misérables réalisée par Tom Hooper (Le Discours d’un Roi). Elle y interprète Fantine, la mère biologique de Cosette, qui sera forcée de laisser sa fille aux Thénardier.

Et mourra dans les bras de Jean Valjean (Hugh Jackman) après qu’il lui ait promis de s’occuper de sa petite. Un rôle secondaire (puisqu’elle n’apparait que dans la première heure) mais qui a le mérite de donner du coeur à ce film boulimique. Une performance déjà récompensée par le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle. Et qui lui vaudra peut-être un Oscar le 24 février prochain.

[…]

Aujourd’hui, avec Les Misérables, Hathaway montre une nouvelle facette de son talent. Soprano de formation, elle est en effet la plus belle voix de cette adaptation de Tom Hooper. Pour s’en convaincre, il suffit d’apprécier ce long plan séquence où elle interprète I Dreamed a dream. Une scène qui lui a valu sa nomination aux Oscars et qui restera l’une des pierres angulaires de sa carrière. Facile, disent certains. Mais Anne a le talent de mettre un petit supplément d’âme dans la grosse machinerie hollywoodienne. La relève est donc bien en place. Et Julia Roberts doit déjà sentir trembler son trône.

Sur le même sujet
Plus d'actualité