Affaire Wesphael: « Il se dit innocent. Pour moi, ça suffit »

Sans grandes envolées intellectuelles, mais avec l’émotion naturelle qui attache un ami à un autre, Eric Jadot évoque la personnalité de Bernard Wesphael, accusé du meurtre de son épouse, Véronique Pirotton.

983687

C’est la parole d’un homme qui, face à l’épreuve, reste un ami. Un témoin de moralité, dirait-on au tribunal. Eric Jadot, 42 ans, député fédéral en partance (il ne se présentera pas aux élections de 2014 et devrait quitter la scène politique) a connu Bernard Wesphael alors qu’il commençait son parcours de militant écolo dans région de Liège. Aujourd’hui, écrasé par la gravité des accusations qui ont mené son compagnon de route sous les verrous, il parle avec prudence – la voix parfois hésitante – de cette grande gueule dont il dit qu’il a eu "un parcours atypique".

Quel genre d’amitié entretenez-vous avec Bernard Wesphael?

Eric Jadot – Je l’ai rencontré il y a quinze ans. J’étais jeune militant écolo et je fréquentais les permanences où les responsables du parti venaient exposer ce qui se passait dans les parlements et quelles étaient les grandes options défendues. Je suis devenu secrétaire régional quand Bernard est devenu parlementaire, avant de devenir moi-même parlementaire. On a un long parcours commun où l’on s’est découvert des affinités. Quand j’ai perdu mon père, il y a quelques années, il a été le premier à me soutenir.

Pour vous, Bernard Wesphael est quel type d’homme?

E.J. – Un personnage haut en couleur. Il n’a jamais rien fait dans le détail. A Liège, c’est lui qui s’est attaqué à Michel Daerden, qui était réviseur d’entreprises, et aux conflits d’intérêts qu’il pouvait y avoir derrière son comportement. Il a toujours eu le sens de la mise en scène de son personnage politique. On se souvient qu’il avait porté plainte parce qu’il avait été menacé par des sbires socialistes… Mais c’est un homme d’une grande sensibilité et d’une grande humanité.

Connaissiez-vous le couple qu’il formait avec Véronique Pirotton?

La suite de la rencontre dans le Moustique du 20 novembre 2013.

Sur le même sujet
Plus d'actualité