4 albums et un livre pour (re)découvrir Lou Reed

L'icône underground s'est éteinte dans sa ville de New York à 71 ans. Son empreinte sur la culture américaine reste énorme. Le meilleur hommage sera de (re)découvrir son oeuvre au-delà de "Perfect Day".

970715

Les albums

The Velvet Underground & Nico , 1967 .

Surnommé aussi "le disque à la banane" pour sa pochette dessinée par Andy Warhol, ce premier album du Velvet introduit les guitares rock dans les galeries d'art et traite sans détour de drogues dures (Heroin), de relations sadomaso (Venus In Furs) ou de déviance (Femme fatale). Comme l'a dit Brian Eno, "il n'y a peut-être que mille personnes qui ont acheté ce disque à sa sortie, mais toutes ont formé un groupe de rock".

Transformer , 1972.

Après un premier disque solo passé inaperçu, Lou Reed part à Londres et est accueilli à bras ouverts par David Bowie. C'est ce dernier qui pousse son manager à produire "Transformer" qui sort en pleine vague glam-rock. Avec Walk On The Wild Side, évocation des personnages truculents qui fréquentaient The Factory, Lou Reed décroche l'un de ses rares tubes radio. On y trouve aussi les classiques Vicious,Satellite Of Love et Perfect Day.

New York , 1988.

Lou Reed n'a cessé de montrer son attachement à sa ville natale. Sur cet album qui lui permettra de revenir à l'avant-plan, il met sa poésie rock au service d'histoires contemporaines. Amour, sida, monde des affaires, solitude…, tous les excès du monde moderne sont confrontés ici à la voix récitée de Lou Reed et aux guitares incisives de Mike Rathke. Une claque.

Rock And Roll Heart , 1998.

Bête noire des journalistes qui, pourtant, l'adorent, Lou Reed se dévoile comme jamais dans ce film de Timothy Greenfield qui a été primé à Berlin et au Sundance Festival. Lou Reed y revient notamment sur ses années passées comme "écrivain de commande" aux éditions Pickwick et sur le sens caché de ses textes. Les membres du Velvet mais aussi Patti Smith et Bowie viennent témoigner. Et, oui, c'est aussi plein d'humour. Brillant.

Un livre

Paroles de la nuit sauvage , 1996.

Paru aux éditions 10/10, ce recueil de 400 pages reprend les textes en anglais des chansons de Lou Reed et leur traduction. L'éditeur y ajoute des notices explicatives sur tous les personnages, les lieux et références littéraires qui truffent les paroles de Lou Reed.

Sur le même sujet
Plus d'actualité