127 Hours: une putain de B.O.

Après avoir décroché la lune (et un oscar) avec Slumdog Millionaire, le prolifique compositeur indien A.R. Rahmanpoursuit sa collaboration avec Danny Boyle sur la magnifique B.O. de 127 hours.

20099

Après avoir décroché la lune (et un oscar) avec Slumdog Millionaire, le prolifique compositeur indien A.R. Rahmanpoursuit sa collaboration avec Danny Boyle sur la magnifique B.O. de 127 hours.

Il y enchaîne des thèmes symphoniques envoûtants avec des passages plus dramatiques où se noient synthés et guitares électriques (cf. Liberation In a Dream).

Pour brouiller davantage les pistes, ce soundtrack s’enrichit de la voix d’Esther Philipps, des envolées de Sigur Ros et de Ça plane pour moi de notre Plastic Bertrand. Comme dirait Sirkis, « une putain de B.O. ». – L.L.

 

 

A.R. Rahman – « 127 Hours »
Notre avis: 3 étoiles

Sur le même sujet
Plus d'actualité