?> Guerre en Ukraine: comment aider depuis la Belgique - moustique.be
Search Menu

Guerre en Ukraine: comment aider ou faire un don depuis la Belgique

La population ukrainienne n’a jamais eu autant besoin de soutien. Voici quelques associations qui récoltent des dons pour venir en aide aux familles sur place et aux réfugiés.

Comment aider l'Ukraine ?

(@Croix-Rouge de Pologne)

Déjà cinq jours de combat depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. En Belgique, même loin des champs de bataille, difficile de penser à autre chose qu’au sort malheureux des Ukrainiens, ceux qui fuient, ceux qui endurent et ceux qui nous ont déjà quittés. Des guerres il y a eu d’autres ces dix ou vingt dernières années, mais si près de nous, aux portes de l’Europe, cela semble invraisemblable.

Il est tout naturel de vouloir faire quelque chose pour aider la population ukrainienne, sans pour autant savoir de quelle façon. Voici quelques pistes.

Loger un réfugié

L’Union européenne a pris des mesures exceptionnelles pour accueillir les Ukrainiens. Ils ont tous le droit d’entrer sur le territoire et peuvent y séjourner pendant un an sans besoin de procédure d’asile, une période qui pourra être prolongée s’il le fallait.

Un accueil va également être organisé en Belgique, où les Ukrainiens qui rejoindraient notre pays recevront immédiatement une protection et pourront " construire directement leur vie en Belgique ", a indiqué le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, sur Bel RTL, avant de souligner qu’il est légalement autorisé pour les familles belges et les associations d’héberger des migrants ukrainiens dès à présent.

Les associations ukrainiennes de Belgique

Comme le rapporte Le Soir, plusieurs associations ukrainiennes de Belgique récoltent des vivres, du matériel médical, des casques et des protections afin de les envoyer en Ukraine, mais aussi des dons qui sont transmis à des associations locales sur place. C’est notamment le cas de Promote Ukraine, plateforme qui, en temps normaux, promeut les discussions et relations entre l’UE et l’Ukraine à Bruxelles.

C’est aussi le cas de l’Union des femmes ukrainiennes en Belgique, qui outre des aides financières, récolte également des générateurs électriques pour les soldats. " Si un véhicule part pour l’Ukraine, nous sommes tous prévenus, et on essaie de le remplir au mieux ", a précisé l’association au Soir.

L’association des Ukrainiens de Belgique propose également différentes façons d’aider ceux qui en ont besoin via des dons ou en proposant d’accueillir des réfugiés.

La Croix-Rouge

Ce n’est jamais une mauvaise idée de se tourner vers les grandes ONG d’aides humanitaires. Vous pouvez par exemple faire un don à la Croix-Rouge. Son comité international " agit de manière neutre et impartiale en Ukraine depuis 2014 et consacre en 2022 plus de 70 millions d’euros à l’aide humanitaire dans le pays ", indique l’organisation.

Plus concrètement, l’année dernière, ce sont par exemple plus de 70.000 personnes qui ont reçu de quoi se chauffer l’hiver, manger et /ou se laver, 5.600 ménages qui ont pu réparer leurs domiciles détruits par un conflit, ainsi que plus de 110 structures de santé qui ont reçu des équipements.

Aujourd’hui, la Croix-Rouge ukrainienne peut compter sur 3000 volontaires dans tout le pays, avec 24 antennes locales, ainsi que sur le soutien des Croix-Rouge de Pologne, de Russie, de Slovaquie, de Hongrie, de Roumanie et de Lituanie. Ce 25 février, elles ont notamment pu apporter plus de 16.000 litres d’eau potable au village d’Olenovka dans le Donbass, ainsi qu’à différents hôpitaux et villages alentour.

Le Haut Commissariat pour les réfugiés

L’agence de l’ONU d’aide aux réfugiés est présente dans toutes les zones de conflit depuis plus de 70 ans pour fournir des repas, des abris et des soins aux familles forcées de quitter leurs pays. " Le HCR, déjà présent sur le terrain, a intensifié ses opérations en Ukraine et dans les pays voisins pour venir en aide aux populations forcées de fuir. Votre soutien peut contribuer à mettre à l’abri et protéger les civils déplacés ", précise le HCR, qui a aussi lancé une collecte de dons. Par exemple, 60€ " permettent de distribuer une couverture chaude en polaire à 10 personnes déplacées de force dans le besoin ".

Amnesty International

Comme c’est tristement toujours le cas en période de guerre, les droits de l’homme sont bafoués. Amnesty International " compte bien enquêter et recueillir toutes les preuves nécessaires pour que les responsables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité rendent des comptes ", annonce l’organisation.

Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International, ajoute que " l’armée russe fait preuve d’un mépris flagrant pour la vie des civils en utilisant des missiles balistiques et autres armes explosives à large rayon d’impact dans des zones à forte densité de population. Certaines de ces attaques sont susceptibles de constituer des crimes de guerre. Le gouvernement russe, qui affirme à tort n’utiliser que des armes à guidage de précision, doit assumer la responsabilité de ces actes ".

L’ONG a également lancé un appel aux dons avec trois objectifs : " financer un Fonds d’Urgence permettant notamment d’évacuer les défenseur·es des droits humains, les journalistes et nos collègues d’Amnesty, actuellement en grand danger ", " documenter les violations des droits humains qui sont et seront commises, notamment grâce à l’analyse satellite d’images des zones de conflit " et " faire pression sur l’Union européenne pour que les droits des réfugié·es soient garantis ".