Djokovic: retour sur la saga Novax qui secoue l’Australie

Le numéro 1 mondial du tennis Novak Djokovic a gagné la bataille judiciaire pour entrer sur le sol australien sans pass vaccinal. La bataille politique fait rage…

Djokovic
Novak Djokovic. © BelgaImage

Novak Djokovic

L’exception

Djoko était parti tout sourire – photo Instagram à l’appui – pour Melbourne en vue de disputer l’Open d’Australie débutant le 17 janvier. Le Serbe, dont la situation vaccinale est floue, bénéficie alors d’une exemption accordée par la fédération australienne de tennis, en raison d’un test PCR positif datant du 16 décembre.

Détention

Le Serbe a déposé un recours contre la décision lui barrant l’entrée du territoire. Il était dispensé de vaccination après avoir contracté le Covid-19. Sauf que le joueur a participé à plusieurs événements publics les jours suivant sa contamination, sans porter le masque… En attendant une décision de justice, il a été retenu dans un centre pour personnes en situation irrégulière, réfugiés et demandeurs d’asile.

Réactions

“Free the Novax Legend!”, ont scandé quelques dizaines de manifestants devant l’établissement où le n°1 mondial était retenu. En Serbie, la décision australienne ne passe pas. Le président a dénoncé une “chasse politique” tandis que le père du joueur a estimé que son fils, comme Jésus, avait été “crucifié”.

Justice

Le tribunal australien a tranché: annuler son visa n’était pas justifié. Le Serbe était arrivé à la douane avec les documents validés par des médecins et réclamés par les autorités. Le joueur a été immédiatement libéré.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Novak Djokovic (@djokernole)

Les autorités australiennes

La règle

L’Australie a des règles très strictes en matière d’entrée sur son territoire. Les étrangers y sont interdits de voyage depuis le début de la pandémie. Ceux qui y sont autorisés doivent être complètement vaccinés ou avoir une exemption médicale. Condition sine qua non de participation pour les joueurs de tennis inscrits à l’Open de Melbourne.

Incident diplomatique

Pas de traitement de faveur. Les douanes australiennes ont estimé que “M. Djokovic n’a pas fourni les éléments appropriés pour entrer en Australie”. Si une récente infection au Covid-19 est une exemption pour les résidents, elle ne le serait pas pour les ressortissants. Le visa de Djoko a donc été annulé, suscitant une brouille diplomatique entre la Serbie et l’Australie.

Opposition

Pour de nombreux Australiens (soumis depuis de longs mois à des confinements et mesures drastiques), difficile d’accepter un passe-droit, même pour un sportif de haut niveau. Le gouvernement australien a maintenu sa position: “les règles sont les règles” tout en estimant que, n’étant pas vacciné, le combat juridique du Serbe était voué à l’échec…

Politique

Le gouvernement australien n’a pas dit son dernier mot. Au moment d’écrire ces lignes, le ministre de l’Immigration pouvait encore utiliser son “pouvoir personnel d’annulation de visa” et interdire au Serbe toute entrée sur le territoire australien.

Sur le même sujet
Plus d'actualité