Coldplay en orbite et au stade Roi Baudouin

Le groupe londonien publie ce vendredi son onzième album "Music Of The Spheres". S’appuyant sur un concept interstellaire à l’optimisme parfois un peu trop béat, il est taillé pour les stades. Ça tombe bien, Coldplay sera au stade Roi Baudouin les 5 et 6 août.

Coldplay de retour sur disque et sur scène.

Voici vingt-et-un ans, Coldplay nous invitait déjà à regarder les étoiles (« Look at the stars ») sur son premier tube Yellow. Avec leur neuvième album « Music Of The Spheres », qui sort ce vendredi 15 octobre, Chris Martin et sa bande nous y emmènent à bord de leur vaisseau spatial. Produit par le hit-maker suédois Max Martin (derrière les tubes de Britney Spears, Taylor Swift, Katy Perry), « Music Of The Spheres » s’appuie en effet sur un concept digne d’un groupe de rock progressif des années 70’. Soit la plongée utopique dans un système solaire fictif où tout serait beau et gentil. Chaque morceau du disque (douze, dont deux interludes et un instrumental) se référant à une planète ou à un de ses satellites. “L’idée de ce disque m’est venue en regardant une scène du premier Star Wars où un groupe jouait dans la Mos Eisley Cantina”, précise Chris Martin, leader charismatique du groupe londonien.

Mélodiquement imparable

Musicalement, les choses sont plus évidentes. Deux ans après “Everyday Life”, leur disque qui s’est le moins vendu de leur carrière, Coldplay met tous les atouts dans sa poche pour retrouver le sommet des charts. Il met en avant son expérience et n’a pas peur de se fâcher avec ses derniers fans de rock. Une ballade au piano avec Selena Gomez (Let Somebody Go), une fusée avec les stars de la K Pop sud-coréenne BTS (My Universe), un morceau pour lever les foules dans les stades (Human Kind avec guitares à la U2 façon Where The Streets Have No Name) ou encore People Of The Pride et son envolée symphonique à rendre jaloux Muse… Mélodiquement, c’est imparable.

Chris Martin a le mérite de reconnaître qu’il n’est pas un grand songwriter et son manichéisme simpliste a de quoi fatiguer (cf. sa tirade sur les méchants tyrans sur Humankind).  Mais entre le chœur gospel du larmoyant Human Heart, la -très bonne- épure pop Biutyful, les interludes pompés sur le soundtrack de Blade Runner et l’épique (10 minutes!) Coloratura, digne d’un bootleg d’Emerson Lake & Palmer, Coldplay a le mérite d’aller au bout de son fantasme interstellaire. Allô la Terre ?

Un ticket de concert = un arbre

Le Music of the Spheres World Tour démarrera le 18 avril au Costa Rica et arrivera en Europe le 2 juillet. La tournée s’arrêtera au stade Roi Baudouin à Bruxelles les vendredi 5 et samedi 6 août. Cette tournée mondiale mettra plus que jamais l’accent sur la durabilité. Le groupe britannique est déterminé à maintenir l’empreinte écologique de la tournée la plus faible possible et il a un plan pour cela. Le concert utilisera de l’énergie 100% renouvelable. Ils réduiront leurs émissions de CO² de 50%. Et, pour chaque ticket acheté, un arbre sera planté. Vous trouverez davantage d’informations à ce sujet et sur d’autres initiatives sur coldplay.com/sustainability. La prévente pour les concerts de Coldplay au stade Roi Baudouin débutera le vendredi 22 octobre à 10h. Les tickets sont en vente exclusivement via ticketmaster.be

Coldplay, Music Of The Sphères, Parlophone/Universal

 

Plus d'actualité