D’Octobre au Bal des folles: le meilleur du streaming à rattraper ce week-end

Vous cherchez des idées de films, de séries, de podcast ou de docus à découvrir ou à rattraper? Allez, suivez le guide.

D’Octobre au Bal des folles: le meilleur du streaming à rattraper ce week-end
@ Adobe

Netflix

Octobre

C ’est une série dans le plus pur jus du noir nordique que Netflix propose ici. Un thriller qui commence par un meurtre, celui d’une mère de famille près de Copenhague. À côté de son cadavre, il y a une figurine faite avec des marrons. La police analyse l’empreinte qu’il y a dessus et là, stupeur : elle appartient à une fille disparue depuis un an, celle d’une ministre. Petit à petit, les liens entre les deux histoires deviennent évidents. Un méli-mélo que deux détectives vont devoir vite démêler puisqu’il n’y aura pas qu’un meurtre. Commence alors une course contre la montre pour arrêter le coupable à temps, ce qui instaure un climat de tension qui met les nerfs des forces de l’ordre à rude épreuve. Cette série, adaptation d’un roman danois, devrait ravir les fans de thriller tout en interrogeant le fonctionnement de la police, de la justice, de la politique et des médias.- K.D.

Auvio

Stacey Dooley

Dans le fin fond de l’Arkansas, il y a un petit entrepôt qui ne paye pas de mine. C’est pourtant là que se fournissent plus d’une centaine d’États en armes en tous genres (fusils de sniper, lance-grenades…). Un milieu très secret que la journaliste de la BBC Stacey Dooley a pu découvrir avec la gérante, Gretchen, et sa famille. Grâce à son empathie naturelle, la reporter instaure un climat de confiance et découvre l’envers du décor: comment les armes sont créées, stockées et vendues, selon quelles règles, etc. Mais le plus intéressant, c’est lorsqu’elle interroge ces marchands sur la moralité de ce business. Forcément, ces partisans de Trump défendent leur job, mais ils ont aussi des principes. Une immersion qui se veut sans préjugés mais qui manque un peu de regard critique.- K.D.

AppleTV

The Morning Show Saison 2

L’heure est à la remise en question pour les personnages du Morning Show qui ont côtoyé Mitch Kessler, l’ex-présentateur vedette, viré pour harcèlement sexuel. On y suit les conséquences de ce scandale au sein de la chaîne UBA et de cette matinale télé américaine. Qui dit nouvelle intrigue, dit aussi nouveaux personnages. Aux côtés de Jenifer Aniston et Reese Whiterspoon, on découvre Laura Peterson, une nouvelle présentatrice, incarnée par Julianna Margulies (The Good Wife) ou encore Stella Bak (Greta Lee, Russian Doll), un prodige du monde de la tech. Comment ignorer la Covid lorsqu’on tourne un talk-show à New York ? Le scénario a été complètement réécrit tout en gardant l’ADN intact de la série: un côté addictif et un rythme frénétique. – A.C.G.

Amazon Prime Video

Le bal des folles

Le Bal des Folles, prix Stanislas du premier roman et Renaudot des lycéens 2019, a été la surprise et le phénomène de la rentrée littéraire il y a deux ans. Salué par la critique, le livre de Victoria Mas s’est écoulé à plus de 160 000 exemplaires. Il retrace des faits historiques: dans les années 1880, alors que Charcot expérimentait divers traitements sur ses patientes à l’hôpital psychiatrique de La Pitié Salpêtrière à Paris, le Tout-Paris se précipitait tous les ans au grand bal de l’établissement, pour découvrir et faire danser les femmes “hystériques”. Le roman nous y fait entrer dans le sillage d’Eugénie, une jeune intellectuelle issue de la haute bourgeoisie, internée par sa famille parce qu’elle communique avec les esprits. On y découvre les expériences de torture de la psychiatrie balbutiante et les mâchoires du système qui se referme sur celles qui ont eu le tort de sortir du rang. Saisissant, stupéfiant, le livre semblait fait pour le cinéma. Mélanie Laurent a eu le nez fin de s’en emparer pour son sixième long-métrage. – H.D

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité