L’exposition universelle de Dubaï démarre avec un spectacle haut en couleur

L'événement est prévu pour durer jusqu'au 31 mars 2022 et a été inauguré ce vendredi avec une grande cérémonie d'ouverture.

L’exposition universelle de Dubaï démarre avec un spectacle haut en couleur
Cérémonie d’ouverture de l’explosition universelle de Dubaï, le 1er octobre @BelgaImage

L’Expo 2020 de Dubaï, la première exposition universelle de l’histoire à être organisée au Moyen-Orient, a ouvert ses portes au grand public vendredi, sous la chaleur écrasante du riche émirat du Golfe et en pleine pandémie de Covid-19.

Des visiteurs «enthousiastes»

Reportée d’un an, l’Expo 2020 est le plus grand événement ouvert au public depuis que la crise sanitaire a éclaté fin 2019. Le jeune prince héritier de Dubaï, cheikh Hamdane ben Mohammed, a lancé l’événement jeudi soir lors d’une cérémonie d’ouverture empreinte du faste cher à cet émirat connu pour ses gratte-ciel scintillants et ses centres commerciaux clinquants. «Nous faisons tout ce qui est scientifiquement possible pour atténuer les risques liés au Covid-19, mais aussi ce qui est nécessaire pour aller de l’avant», assure à l’AFP Reem al-Hachimy, directrice générale de l’Expo 2020, disant vouloir chercher «un équilibre».

Les visiteurs de l’Exposition universelle de Dubaï doivent être vaccinés ou présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. Ces mesures de précautions ont été annoncées par les organisateurs à la mi-septembre, alors que les autorités tablent sur pas moins de 25 millions de visiteurs sur six mois.

Aïcha Hussein, une étudiante en informatique émiratie de 21 ans, se dit très «enthousiaste» à l’idée de visiter dans sa ville les pavillons des quelque 190 pays participant. «C’est vraiment une source de fierté que Dubaï accueille un événement mondial tel que l’Expo», confie-t-elle à l’AFP. Pour faire le plein de visiteurs, les Emirats ont mis en avant des offres promotionnelles comme des «pass» spéciaux pour octobre. Les deux compagnies aériennes les plus importantes du pays, Emirates et Etihad, ont annoncé offrir des tickets d’entrée à leurs passagers. Ismaïl Halabi, un chirurgien égyptien de 29 ans en voyage à Dubaï, a profité de cette offre pour visiter l’exposition. «Je veux bien sûr voir les pavillons des pays très avancés dans le domaine des hautes technologies», dit-il à l’AFP, citant notamment le Japon et la Chine.

«Grand atout»

Les Émirats, et Dubaï en particulier, ont ces dernières années diversifié leur économie dans une région du Golfe ultra dépendante des exportations d’hydrocarbures. Dubaï est devenu un hub régional important dans différents domaines, de la finance au transport. En juillet 2020, Dubaï a été l’une des premières grandes villes à ouvrir ses portes aux visiteurs internationaux, devenant une destination prisée des touristes fuyant les confinements à travers le monde pour lutter contre la propagation du Covid-19.

«Nous avons hâte de voir certains des spectacles prévus, de goûter à la nourriture de différents pays et de tout découvrir», dit à l’AFP Sarah Cann, une pédiatre britannique de 34 ans. «C’est évidemment un grand atout pour Dubaï pour les six prochains mois», se réjouit cette résidente de l’émirat, accompagnée de son mari et son jeune fils. En 2019, Dubaï avait accueilli plus de 16 millions de touristes. Avant la pandémie et les mesures de restrictions aux voyages à travers le monde, ainsi que le report de l’Expo 2020, l’émirat espérait attirer plus de 20 millions de touristes étrangers l’année dernière.

La tenue de l’exposition universelle dans ce pays du Golfe critiqué pour ses violations des droits humains n’est pas du goût de tous, le Parlement européen ayant même appelé les Etats membres au boycott dans une résolution. Dans un communiqué, l’ONG Human Rights Watch a fustigé vendredi une «image d’ouverture en contradiction avec les efforts du gouvernement (émirati) pour empêcher l’examen de ses violations systémiques et endémiques des droits humains».

Sur le même sujet
Plus d'actualité