Carte des voyages: amélioration à l’ouest, dégradation à l’est

Dans les deux moitiés du continent, il y a toutefois de gros points noirs et des zones plus épargnées.

Carte des voyages: amélioration à l’ouest, dégradation à l’est
@BelgaImage

Ce jeudi 30 septembre, la mise-à-jour de la carte de l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) confirme la tendance des semaines précédentes. Si la Wallonie et Bruxelles sont toujours en rouge, ce n’est plus le cas d’une bonne partie de l’Europe occidentale. En revanche, à l’Est, le rouge s’impose toujours plus.

À l’Ouest, le rouge se fait rare (mais pas dans les pays germanophones)

Première bonne nouvelle pour les voyageurs belges: la situation s’améliore dans les pays où ils se rendent le plus. La France est désormais presque entièrement orange (voire verte en Normandie). Seule la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est rouge (sans oublier en outre-mer la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane). L’Espagne n’a plus que deux régions rouges (l’Aragon et Castille-La Manche) et a même plusieurs communautés vertes (toutes au nord-ouest). En Italie, il n’y a plus qu’une région rouge, la Calabre, alors que les régions vertes se multiplient (notamment au nord-ouest et en Sardaigne). Le Portugal et Malte restent orange et les Pays-Bas n’ont plus qu’une province rouge, la Frise. Enfin, dans toute la Scandinavie, il n’y a plus qu’une région rouge, celle de la capitale norvégienne, Oslo.

Certains pays posent toutefois encore problème dans notre moitié du continent. Le Luxembourg, qui était passé en orange la semaine passée, revient au rouge. L’Irlande, si elle n’est plus rouge écarlate, reste en rouge. Enfin, en Allemagne et en Autriche, c’est le statut quo et le rouge prédomine. Dans ces deux pays, seules quatre régions échappent à la règle en restant en orange: le Tyrol et le Burgenland en Autriche, ainsi que le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et le Schleswig-Holstein en Allemagne.

Le rouge prédominant dans les Pays baltes et les Balkans

En Europe de l’Est, la situation est encore plus délicate. Dans les Pays baltes, c’est simple, c’est rouge partout, et même rouge écarlate en Lituanie et en Estonie. Du côté des Balkans aussi, le rouge s’impose dans tous les pays pris en compte par l’ECDC (Roumanie, Bulgarie, Croatie, Slovénie), à l’exception de la Grèce où la Grèce-Centrale, la région d’Athènes (l’Attique) et les îles de l’Égée-Septentrionale sont en orange. Dégradation aussi en Slovaquie qui n’a plus en orange que sa région centre-ouest. Chypre est aussi en rouge.

Pour ceux qui voudraient vraiment aller à l’est, il y a quand même trois pays d’Europe centrale où c’est beaucoup plus calme. En République tchèque et en Hongrie, tout est en vert et en orange. Enfin, en Pologne, presque tout le pays est en vert sauf deux régions à l’extrême-est: celle de Lublin (en rouge) et la Podlasie (en orange).

Sur le même sujet
Plus d'actualité