On a testé FIFA 22, le jeu de la nouvelle ère

La simulation de foot sort sa nouvelle copie ce 1er octobre avec le défi de convaincre réellement sur les nouvelles générations de console.

FIFA 22 arriver ce 1er octobre. Crédit: Electronic Arts

Attendu comme le messie chaque année, le jeu le plus vendu au monde fait son entrée dans une saison 22 attendu par les joueurs de la nouvelle ère. Si la version précédente avait convaincu par sa technique et son rendu, les joueurs attendent aujourd’hui un FIFA taillé pour des sensations encore plus renversantes. C’est en tout cas toute la promesse faite par l’éditeur Electronic Arts à son public.

Plus de fluidité

Force de constater que le jeu n’a jamais été aussi beau, détaillé et aussi bien animé. Des mouvements plus fluides et plus naturels rendus possible par une nouvelle technologie de capture au nom vendeur de « Hypermotion« , disponible uniquement pour les propriétaires de consoles modernes. Dommage pour les autres. Définitivement au centre de cet épisode, le jeu et tant de modifications apportées dont les amoureux de la gonfle ne pourront pas nier le plaisir. La prise en main est simple, les célébrations s’enchainent et l’ambiance des grands rendez-vous est traduit avec brio.

Question équilibre, FIFA 22 donne toujours à l’avantage et la vitesse et renvoie les défenseurs à leurs statistiques et leur placement. C’est alors une vision du football chère à la licence, loin de la réelle simulation, qui s’impose encore à nous et le jeu de placer toujours les grandes stars au rang d’intouchables. Rendons tout de mêmes aux lignes défensives qu’elles sont aujourd’hui plus faciles à manœuvrer malgré l’énorme avantage porté à l’attaque.

Equipes féminines

Niveau contenu, c’est à nouveau la foire d’empoigne sur le marché des licences entre FIFA et son grand concurrent PES. Ainsi dans le catalogue de chacun, des équipes se perdent ou se gagnent, aussi bien au niveau national qu’international. Dans ce FIFA 22, les équipes féminines internationales sont quant à elle toujours bien représentées, à l’opposé du commentateur français Pierre Ménès dont les déclarations sexistes à répétition ont eu raison.

Que serait alors FIFA 22 sans ses différents modes de jeu ? La carrière vous permet d’entreprendre la vie d’un entraineur et mener votre équipe au sommet ou bien de prétendre au brassard de capitaine pour être le joyau d’une équipe. Le mode Volta vous ramène toujours sur les terrains de la street et le Football Ultimate Team, mode compétitif en ligne du jeu, reste au centre de toutes les opérations et transactions, montrant tout de même quelques signes de fatigue. Si vous aimez partager une stratégie entre amis, le mode Club Pro, devenu très populaire grâce aux créateurs de contenu digitaux, revient un peu plus sur le devant de la scène.

Notre conclusion

Comme tous ses prédécesseurs, FIFA 22 sera détesté par les uns et adorés par les autres. Même si son gameplay est nettement mois frustrant qu’auparavant, il est assez limpide qu’à nouveau, la licence se repose sur ses acquis et n’offre d’améliorations notoires qu’aux détenteurs de consoles de nouvelle génération.

FIFA 22, PC PS4 XONE PS5 Xbox X/S Stadia. FIFA EA Sports / Electronic Arts

Plus d'actualité