Marc Van Ranst à propos du personnel soignant non vacciné : « c’est incompréhensible»

Le virologue s’est agacé des taux de vaccination au sein des maisons de repos bruxelloises, où près d’un employé sur trois n’est pas vacciné.

Marc Van Ranst à propos du personnel soignant non vacciné : « c’est incompréhensible»
@BELGAIMAGE

Mercredi, les taux de vaccination concernant le personnel des établissements de santé ont été dévoilés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE). Pour ce faire, les données de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) ont été croisées avec celles de VaccinNet+, puis envoyées sous forme anonymisée au KCE.

L’analyse porte sur les établissements de santé employant plus de 20 personnes, sans distinction de catégorie professionnelle ; impossible de faire la différence entre le personnel administratif et les soignants. Malgré des informations plus détaillées par type d’établissement, province ou groupe d’âge, rien ne permet d’identifier les institutions de façon nominale.

« Incompréhensible »

À l’échelle du pays, expliquait le KCE, la couverture vaccinale du personnel des hôpitaux atteint 90,6%. Des données encourageantes, mais qui cachent de grandes disparités entre les différentes régions. En Flandre, 93,8% du personnel des maisons de repos est vacciné ; en Wallonie et à Bruxelles on ne compte que 78,5% et 66,9% des employés vaccinés. Des écarts dont s’est ému Marc Van Ranst (KULeuven). « Il est incompréhensible qu’ils ne soient pas vacciné », a-t-il lâché sur Twitter, soulignant que ces soignants « avaient été témoins des drames vécus dans les maisons de repos ».

Dans Het Nieuwsblad, le virologue a tiré la sonnette d’alarme : « Si l’immunité des résidents diminue un petit peu, cela deviendra une bombe à retardement ». « Nous devrons craindre alors de nouvelles épidémies dans les maisons de repos bruxelloises », a-t-il averti. Pour ne pas en arriver là, Marc Van Ranst a insisté sur l’importance d’une troisième dose pour tous les résidents des maisons de repos à Bruxelles. Un accord en ce sens a justement été conclu par la conférence ministérielle santé, mercredi.

De son côté, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), a précisé que le dossier de la vaccination obligatoire pour le personnel soignant avançait.  « La vaccination obligatoire du personnel soignant s’impose. J’attends les cinq avis que j’ai demandés dans les prochains jours. Un groupe de travail se penche sur les aspects juridiques et la concertation avec les partenaires sociaux est en cours. J’espère que nous pourrons encore ficeler ce dossier essentiel avant la fin de l’année ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité