Tutelle de Britney Spears : de nouvelles révélations juste avant le tribunal

Deux documentaires différents sur la chanteuse viennent de sortir récemment, dont un sur Netflix ce matin.

Tutelle de Britney Spears : de nouvelles révélations juste avant le tribunal
Britney Spears bei der Verleihung der 4. Hollywood Beauty Awards im Avalon Hollywood. Los Angeles, 25.02.2018 *** Britney Spears at the 4 Hollywood Beauty Awards at Avalon Hollywood Los Angeles 25 02 2018 Foto:xD.xStarbuckx/xFuturexImage

L’affaire de la tutelle de Britney Spears n’est toujours pas clôturée. Ce mercredi, une nouvelle audience doit avoir lieu devant la Cour supérieure de Los Angeles. Puisque Jamie Spears, le père de la chanteuse, a changé d’avis début septembre et demandait également de mettre fin à cette tutelle, on imagine que la juge va trancher en ce sens.

Il se pourrait que d’autres membres de la famille s’opposent à cette décision, mais cela semble peu probable. Mais alors que le verdict n’est qu’une question de jours, voire d’heures, deux documentaires viennent de sortir et ajoutent encore des révélations supplémentaires aux nombreuses découvertes déjà faites par « Framing Britney Spears » en février.

Cet épisode de la série documentaire « The New York Times Presents », diffusée par la chaine FX et la plateforme de streaming Hulu, avait fait grand bruit. Outre l’ascension et la carrière de la star de la pop, il mettait en lumière sa mise sous tutelle par sa famille. L’artiste ne peut prendre aucune décision financière ou professionnelle seule, c’est son père qui gère tout, contre le gré de la chanteuse. C’est la raison pour laquelle le mouvement #FreeBritney a été lancé.

Mais le moment déterminant dans cette affaire s’est passé en juin. Britney s’est exprimée pour la toute première fois sur cette situation durant une audience au tribunal. Elle a raconté avoir été forcée de travailler, de prendre des médicaments, de subir des examens médicaux et psychologiques incessants…
Suite à cela, l’équipe de Framing Britney Spears s’est mise à travailler sur la suite.

Une prison

« Controlling Britney Spears » a été diffusé ce vendredi 24 septembre. Ce nouvel épisode contenait des tas de nouvelles informations provenant de nouvelles sources. Ce qui n’a pas été une mince affaire : l’immense majorité des collaborateurs de la star ont dû signer des accords de confidentialité. Mais voir la chanteuse s’exprimer devant le tribunal en juin a motivé certains à prendre le risque d’enfreindre ces contrats.

Parmi les nombreuses révélations, on y apprend notamment que la société de sécurité chargée de la protection de l’artiste agissait « tels des gardiens de prison », selon les mots d’un de ses employés haut placés, qui a démissionné après la sortie du premier documentaire.

Il y explique également que les agents de sécurité devaient l’obliger à prendre des médicaments et que tous les déplacements de Britney sont enregistrés et recensés dans une discussion de messagerie entre le patron de la société, le père de la chanteuse et une personne chargée de la partie business de sa carrière. « Ses relations intimes étaient surveillées de près. Britney ne pouvait pas accueillir quelqu’un chez elle sans que ces trois personnes soient au courant. » Cet employé explique aussi que tous les appels téléphoniques et messages de la star étaient surveillés et transférés à son père.

Une autre source importante du documentaire est Tish Yates, qui s’occupait des tenues de la chanteuse pendant ses tournées. Selon elle, Robin Greenhill, la personne chargée de la partie business de la carrière de Britney surveillait aussi en permanence Britney et lui demandait des comptes sur les moindres dépenses, comme l’achat de sushis pour diner, jugés « trop chers », l’empêchant même de s’acheter une paire baskets avec son « argent de poche ».

Médicamentée

Mais ce mardi, à la veille de la prochaine audience, Netflix aussi propose « Britney vs Spears », qui revient sur toute cette affaire de mise en tutelle dans un documentaire d’une heure et demie. Le film n’est pas avare en révélations non plus, surtout sur des moments méconnus de la vie de la chanteuse.

On y apprend notamment plus sur sa relation avec un des paparazzis qui la poursuivait ou sur la nuit où elle s’était enfermée chez elle, refusant que ses enfants rejoignent leur père. On découvre également des documents judiciaires qui mentionnent une des raisons de cette mise en tutelle : « la démence », chose plutôt rare pour une si jeune femme qui a continué à publier des albums et faire des concerts.

Sa biographe y raconte aussi que son manager de l’époque « écrasait des médicaments et les mettait dans sa nourriture », ce que l’intéressé dément dans le même film. D’ailleurs, une des plus grandes annonces du film est probablement le fait que, pendant que Britney faisait partie du jury de X-Factor aux États-Unis, période à laquelle ses fans imaginaient qu’elle allait mieux et contrôlait enfin sa carrière, elle était forcée d’ingurgiter « différentes doses de stimulants » chaque jour.

Bref, tout un tas de nouvelles informations devraient intéresser ses nombreux fans, mais également les amateurs de documentaires de ce type. Espérons pour elle que ces films pèseront dans la balance lors de l’audience de demain.

Sur le même sujet
Plus d'actualité