De Stillwater à Black Squaw, les bonnes raisons de se détendre ce week-end

Bullez seul ou en famille, en salle ou dans le canapé, en découvrant les nouveautés culture épinglées par la rédaction.

@ Adobe
Small movie theater

Stillwater

Allison, étudiante américaine, purge une peine de prison à Marseille pour un meurtre qu’elle prétend ne pas avoir commis. Son père Bill, Américain moyen très croyant et alcoolique repenti (Matt Damon), traverse régulièrement l’océan pour lui rendre visite. Mais cette fois elle le charge d’une mission auprès de son avocate: relancer le procès suite à de nouveaux éléments. Face à son refus, Bill va lui-même mener l’enquête. Stillwater est à la fois un suspense, un film sur les relations entre père et fille et l’histoire d’un Américain moyen confronté à des concepts humanistes qui lui avaient échappé jusque-là. D’indéniables qualités d’interprétation font que l’on s’attache aux personnages de ce film inspiré par Amanda Knox, cette étudiante américaine condamnée pour le meurtre de sa colocataire en Italie et qui a, jusqu’à sa libération, toujours clamé son innocence.- E.R.
Réalisé par Tom McCarthy. Avec Matt Damon, Camille Cottin, Abigail Breslin, Idir Azougli – 140’

Julien Voulzy

Julien Voulzy présente ce premier album solo comme “une odysée pop et une ode à la femme”. Quelque part entre le conte rétrofuturiste et les confidences intimes, ce disque est sublimé par la patte de son pote Matthieu Chedid qui joue et produit. Des ballades, de la poésie, de la funky chic (Alpha, notre plage préférée), de la pop orchestrale… Julien trouve ici le parfait équilibre. – L.L
Alpha Wagram/[PIAS]

Black Squaw

Dans le deuxième tome de cette nouvelle série impeccable de Yann et Henriet, Bessie, cette jeune métisse aux origines Cherokee, se donne les moyens de tenir tête aux sbires du KKK, de devenir une alliée volante d’un certain Al Capone et de vivre son dangereux rêve. Le plus fou est qu’elle a réellement existé… – S.T.
Yann et Henriet Dupuis, 48 p

Sur le même sujet
Plus d'actualité