Une «lune géante» s’échappe d’un festival et traverse une ville chinoise

Il y a quelques années, il était arrivé la même chose dans une autre ville, ce qui avait causé quelques soucis.

Une «lune géante» s’échappe d’un festival et traverse une ville chinoise
@Capture d’écran Youtube

Cette semaine, l’Extrême-Orient célébrait en fanfare la célèbre «fête de la mi-automne», après une édition 2020 particulièrement perturbée par le Covid-19. Mais dans une ville du Henan, au centre de la Chine, les habitants ont eu la surprise de voir défiler devant eux… une lune géante. Un moment étrange qui s’est déjà produit par le passé.

Une Lune sacrée (et parfois fugueuse)

La lune gonflable en question s’est en réalité «échappée» d’un festival, le satellite de la Terre étant au centre des célébrations de la mi-automne. Sur une vidéo ensuite diffusée via les médias anglo-saxons, on peut ainsi voir deux hommes en train de courir désespérément derrière le ballon géant. Pendant ce temps-là, la lune se balade tranquillement sur les grands boulevards de la ville.

En 2016, la même chose s’était produite à Fuzhou, sur la côte sud-est du pays. Le typhon Meranti avait alors aidé la lune à prendre son envol, dévalant ensuite dans les rues à toute allure au milieu de la circulation.

Si la fête de la mi-automne rend un tel hommage à cet astre, c’est que cet événement se déroule le 15e jour du huitième mois lunaire, autrement dit lorsque la pleine lune est la plus ronde et lumineuse de l’année. Il est d’ailleurs courant de consommer à cette occasion des «gâteaux de lune», ornés d’hommages à la déesse de la Lune, Chang’e. Les premières mentions de cette fête remontent à un ouvrage dénommé les «Rites des Zhou», en référence à une dynastie qui a perduré d’environ 1045 avant J-C à 771 avant J-C. L’événement a ensuite pris une réelle importance à partir de la dynastie Tang (618 à 907 après J-C). Il s’agit aujourd’hui d’une des célébrations les plus importantes dans tous les pays d’Extrême-Orient.

Sur le même sujet
Plus d'actualité