Les négociations climatiques coincent entre la Flandre et le fédéral, Zakia Khattabi alerte

Ce matin, Maxime Binet recevait Zakia Khattabi, ministre écolo fédérale du Climat, dans "Il faut qu'on parle".

Les négociations climatiques coincent entre la Flandre et le fédéral, Zakia Khattabi alerte
Zakia Khattabi @BelgaImage

Ce matin, l’ambiance était plutôt aux règlements de compte sur DH Radio. En effet, Zakia Khattabi a révélé que la Flandre a décidé « sur un coup de tête » de ne plus participer, pour le moment, aux discussions climatiques, à quelques semaines à peine de la Cop 26. « Dans mon gouvernement, l’ambiance est plutôt bonne. Lors du dernier Kern, j’ai présenté tous les enjeux pour la Cop26 et je pense que mes collègues ont pris la mesure de l’ambition et de l’urgence qui nous occupe« , débute-elle. Néanmoins, la négociation avec la Flandre semble plus compliquée et plus particulièrement avec Zuhal Demir, la ministre flamande de l’Environnement. « Je pense que nous avons une ministre de l’Énergie et du Climat en Flandre qui fait passer les intérêts de son parti (ndlr la NV-A) avant ceux des Flamands. L’enjeu nationaliste et institutionnel prends toujours le pas sur les enjeux climatiques. Donc je travaille avec les entreprises flamandes et les citoyens flamands lorsque la ministre ne souhaite pas avancer. »

Pour le 30 septembre, Zakia Khattabi recevra les propositions de ses collègues fédéraux, mais en attendant, les négociations au sein de la commission nationale du climat s’annoncent très tendues. « Les discussions ne sont pas simples car la Flandre ne voulait pas rehausser les ambitions (…) La manière de négocier de la part du cabinet de la ministre Demir est irresponsable. Pour un point d’un PV qui ne les arrange pas, ils ont décidé de bloquer toutes les négociations. Pourtant, on sait que les entreprises flamandes sont en attente d’un cadre clair pour avancer (…) Le sens de l’histoire est celui de la transition et si la Flandre continue de bloquer, elle va placer ses entreprises dans une situation de concurrence qui leur sera défavorable« , regrette Zakia Khattabi.

Face à de telles tensions, la Belgique risque-t-elle d’arriver à la Cop 26 sans plan climatique ? « Je ne veux pas l’imaginer. Toutes les minutes jusque-là seront donc mises à profit pour négocier avec la Flandre« . En raison de ce blocage, Zakia Khattabi a même souhaité adresser un carton rouge à la ministre flamande. « Elle devrait suivre l’exemple de la solidarité dont ont fait preuve ses concitoyens, vu l’urgence de la situation« . Par là, la ministre a souhaité féliciter les nombreux Flamands qui sont venus en aide aux Wallons touchés par les intempéries. « La solidarité entre Flamands et Wallons est toujours possible. Il y a une autre réalité en Flandre que celle que la NV-A veut nous montrer« .

Pour conclure, la ministre fédérale du Climat est revenue sur l’augmentation du prix du gaz, puisque la facture a triplé ces derniers mois. Face à ce constat catastrophique pour de nombreux Belges, elle prône la prolongation du tarif social. « C’est la proposition la plus juste, car elle vise le public qui en a besoin. Nous devons organiser notre indépendance énergétique de manière structurelle et cela passe par un investissement massif dans les énergies renouvelables. La diminution de la TVA est une fausse bonne idée selon moi dans ce cadre-là. »

=>> Retrouvez Maxime Binet et ses invités du lundi au vendredi à 7h30 dans Il faut qu’on parle sur DH Radio.

Sur le même sujet
Plus d'actualité