We Love Cinema Days

Parce que le cinéma se dévore en grand, l’opération We Love Cinema Days déplie une belle progra de films en avant-première. Du 22 au 25 septembre 2021.

We Love Cinema Days
Last Night In Soho

Organisée par Brightfish avec BNP Paribas Fortis, l’opération cinéphage les We Love Cinema Days revient: pendant quatre jours tous les films seront à six euros dans toutes les salles participantes, et ce pour tout le monde (client BNP Paribas Fortis ou pas). Découvrez de nombreux films en avant-première, de tous les genres et pour tous les publics.

Words On Bathroom Walls
Adam est un ado pas comme les autres. Il adore mitonner des petits plats pour sa maman, il parle à amis que les autres ne voient pas. Adam souffre de schizophrénie paranoïde. Adapté du roman de Julia Walton, Words On Bathroom Walls est aussi construit autour de l’histoire d’amour entre l’ado et Maya, une surdouée en mathématiques. Il réussit à parler d’un sujet grave avec la légèreté et l’humour d’un teen movie.

Le 25/9 à 17h à Bruxelles et en Wallonie.

Till Death
Se retrouver menottée à son mari qui vient de se tirer une méchante balle dans la tête, dans une maison isolée près d’un lac gelé, n’est pas la situation la plus confortable qui soit. D’autant que le mari en question a mitonné d’autres mauvaises surprises à l’attention de son épouse. Till Death est un thriller bougrement bien écrit et ficelé, conçu comme une partie de cache-cache dont l’héroïne, interprétée par Megan Fox, s’en tire avec certes quelques bobos mais sans jamais ruiner son maquillage!

Le 23/9 à 19h30 à Bruxelles. Sortie en salles le 6/10.

The Protégé
Anna (Maggie Q) est une tueuse comme le cinéma d’action les aime: belle, redoutable, caméléon et aimant s’habiller en rouge ou en noir. Lorsque son mentor et père de substitution (Samuel L. Jackson) se fait tuer, son unique objectif est de se venger. The Protégé est réalisé par Martin Campbell, qui a posé son nom sur les génériques de deux James Bond et deux Zorro avec Antonio Banderas. Le résultat tient ses promesses d’autant qu’on y trouve un Michael Keaton qui joue un intéressant double jeu.

Le 25/9 à 20h à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 10/11.

Last Night In Soho
Passionnée de mode, Eloise (Thomasin McKenzie) débarque à Londres, la tête pleine de rêves. Mais le Londres du passé va s’inviter dans ses nuits. Un Londres des sixties, rempli de fantômes et dominé par la figure charismatique et inquiétante de Sandy, interprétée par Anya Taylor-Joy, la découverte de Emma et du formidable Jeu de la Dame. Très vite, le mélange entre passé et présent va virer au cauchemar. Avec en guests deux stars du cinéma british des années 60: Terence Stamp et feu Diana Rigg.

Le 23/9 à 20h partout en Belgique. Sortie en salles le 27/10.

Copshop
Un tueur à gages se fait arrêter dans une petite ville du Nevada pour se retrouver dans les geôles du commissariat local dans lequel croupit le type qu’il doit tuer. Traduit littéralement en français par “Boutique de flics”, Copshop se compose de testostérone comme ingrédient principal, même si l’unique personnage à essayer de garder l’église au milieu du village est une femme flic. En tête d’affiche, on retrouve Gerard Butler, qui nous fut révélé en roi Léonidas dans le blockbuster 300 en 2006.

Le 24/9 à 20h partout en Belgique. Sortie en salles le 20/10.

Tout nous sourit
Lauréat de trois prix au Festival de l’Alpe d’Huez en 2020, Tout nous sourit, film réalisé par Melissa Drigeard, s’inscrit dans la grande tradition française du vaudeville. Avec leurs trois enfants, Madame (Elsa Zylbersein) et Monsieur (Stéphane De Groodt) forment un couple qui force l’admiration. L’image qu’ils renvoient est parfaite, sans parler de leurs trois fantastiques enfants. Une image qui se fendille lorsqu’ils se retrouvent nez à nez, avec leur liaison extraconjugale respective, au même endroit et au même moment. À l’inverse d’un Feydeau, Mélissa Drigeard signe quand même, malgré les tromperies, une ode à la famille.

Le 22/9 à 19h30 à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 20/10.

Prisoners Of The Ghostland

Ce n’est pas parce qu’on n’a plus de nouvelles de Nicolas Cage qu’il ne travaille pas. Bien au contraire… Il continue à tourner plusieurs films par an, mais des films qui, hélas, ne trouvent plus de distributeur chez nous. Pour Prisoners Of The Ghostland, il s’est associé au cinéaste et écrivain japonais Sion Sono. Dans ce film d’action teinté d’horreur, Cage interprète un criminel chargé de retrouver une jeune fille kidnappée dans un univers surnaturel. Surprise de taillle ou surprise cinéphile: au générique de Prisoners Of The Ghostland, on croise également Nick Cassavetes, le fils de John Cassavetes et Gena Rowlands!

Le 22/9 à 19h30 à Bruxelles.

Aline
Elle-même fan de Céline Dion, la comédienne et cinéaste Valérie Lemercier rend hommage à la mégastar québécoise née dans une famille populaire et devenue la plus grande star de la pop francophone. Avec élégance et humour, Lemercier joue avec le mythe “Céline” (ses postures, sa gestuelle, son accent) et manie habilement les codes du biopic musical et de la romance, en interprétant elle-même la chanteuse, de l’enfance aux shows de Las Vegas, en passant par l’aventure de la maternité. Une pure réussite. Et bientôt en interview dans Moustique.

Le 25/9 à 19h30 partout en Belgique. Sortie salles le 10/11.

The Nest
Figure de gendre idéal, Jude Law n’a pas son pareil pour brouiller les pistes. On le retrouve dans ce thriller conjugal et psychologique du brillant réalisateur Canadien Sean Durkin (Martha Marcy May Marlene) face à l’actrice Carrie Coon (Gone Girl et la série The Leftovers), dans le rôle d’un couple qui se noie peu à peu dans ses illusions de grandeur. Derrière le vernis bourgeois qui se craquelle, on découvre deux acteurs splendides et une interrogation sur le sens de la famille.

Le 22/9 à 20h partout en Belgique.

Cigare au miel
Zoé Adjani (nièce d’Isabelle) est la révélation émouvante de ce portrait de jeune fille de la réalisatrice Kamir Aïnouz. Elle est Selma, une jeune femme française ayant grandi dans les traditions berbères et qui découvre son désir en même temps que les carcans patriarcaux qui l’enserrent. Face à elle, on adore Amira Casar dans le rôle d’une mère entravée qui trouve, elle aussi, le chemin de son émancipation.

Le 23/9 à 19h30 à Bruxelles et en Wallonie. En avant-programme, Philippe Reynaert reçoit Zoé Adjani en interview live diffusée simul­tanément dans tous les cinémas participants. Sortie en salles le 6/10.

Le peuple loup
Après Brendan et le secret de Kells et la coproduction belge Le chant de la mer, tous deux nommés à l’Oscar du meilleur film d’animation en 2009 et en 2015, Tomm Moore complète sa trilogie de fables irlandaises avec ce conte sauvage. Au temps de la superstition et de la magie, on y suit la trace de Robyn, une fillette de onze ans qui aide son père à chasser la dernière meute de loups.

Le 22/9 à 14h à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 20/10.

Le loup et le lion
Gilles de Maistre (auteur de Mia et le lion blanc, film animalier autant que fable familiale tournée sur trois années avec une jeune fille et un félin en Afrique du Sud) retrouve la forme authentique qui a fait son succès avec l’histoire d’une jeune pianiste américaine qui recueille un louveteau abandonné par sa mère et un lionceau promis à un cirque. De belles émotions en perspective.

Le 25/9 à 17h à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 13/10.

L’homme de la cave
François Cluzet, Bérénice Béjo et Jérémie Rénier sont réunis dans cet inquiétant thriller signé Philippe Le Guay (Normandie nue, Alceste à bicyclette), dans lequel un couple ordinaire parisien voit sa vie bouleversée après avoir vendu leur cave à un homme inquiétant qui s’y installe sans prévenir. Cluzet retrouve les rôles opaques dont il a l’habitude chez Chabrol ou Giannoli.

Le 24/9 à 19h30 à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 13/10

Le trésor du petit Nicolas
Dans cette nouvelle adaptation des nouvelles de Sempé et Goscinny (après Le petit Nicolas et Les vacances du petit Nicolas), notre célèbre petit héros devra affronter une épreuve terrible: le futur déménagement de ses parents (Audrey Lamy, qu’on avait adorée dans l’excellente comédie Ma Reum, et Jean-Paul Rouve) qui risque de le séparer de ses copains. La tendresse de l’enfance sera au rendez-vous.

Le 25/9 à 14h à Bruxelles et en Wallonie. Sortie en salles le 20/10.

We Love Cinema Days with BNP Paribas Fortis.  Du 22 au 25/9. 6 € le film. Liste des cinémas sur welovecinemadays.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité