Trois magasins MediaMarkt fermeront le 30 septembre

Les syndicats sont en colère et craignent pour les emplois liés à ces magasins, même si la direction se veut rassurante.

Trois magasins MediaMarkt fermeront le 30 septembre
@BelgaImage

MediaMarkt fermera trois magasins d’ici le 30 septembre. L’annonce a été faite à la délégation syndicale lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire vendredi à 11 heures, indique la CNE à Belga.

Le symptôme d’une délocalisation ou d’un manque de rentabilité?

Les magasins concernés sont situés à Lodelinsart (Charleroi), Alleur (Ans) et Eke (Gand). «Pour l’heure, aucun licenciement n’est annoncé. La direction promet de redéployer le personnel des magasins qui vont fermer, mais nous sommes inquiets», précise Latifa Benhilal, déléguée nationale pour la CNE chez MediaMarkt. «Nous connaissons les méthodes de l’entreprise. Le Black Friday (vendredi 26 novembre, ndlr) et les fêtes de fin d’année arrivent et ils auront besoin de personnel, mais il est fort à parier qu’après les fêtes, le personnel relocalisé sera licencié. Il est question ici de 40 équivalents temps-plein qui risquent de perdre leur boulot».

Le syndicat conteste la fermeture de ces magasins. «La direction invoque la crise du coronavirus, mais il suffit de regarder les chiffres : les ventes en ligne et les Pick up at store (enlèvement au magasin, ndlr) ont explosé», s’indigne Latifa Benhilal. La CNE estime en outre que depuis la mise en place d’une nouvelle structure organisationnelle, lorsque la direction pour la Belgique et le Luxembourg est devenue néerlandaise, «on assiste à une délocalisation du back-office vers Rotterdam». La déléguée syndicale annonce également qu’une plainte sera introduite auprès du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale pour, notamment, abus de recours au chômage temporaire au sein de MediaMarkt.

La direction de l’enseigne a confirmé à Belga la fermeture des trois magasins sur les 27 présents en Belgique. Elle précise qu’il s’agit des trois plus petits magasins de la marque, et qu’ils sont situés à l’intérieur d’autres commerces (comme Makro). «Ces magasins ne sont pas rentables et ne le seront pas à l’avenir», affirme la porte-parole Janick De Saedeleer. L’enseigne indique qu’ils sont en outre tous les trois situés à quelques kilomètres d’autres MediaMarkt, où les 44 travailleurs concernés seront relocalisés. «Personne ne perdra son emploi», promet l’enseigne, en ajoutant qu’elle continuera à ouvrir des magasins dans le pays.

Sur le même sujet
Plus d'actualité