Sondage: le PS chute en Wallonie, le Belang recule en Flandre

L’écart entre les premiers partis des différentes régions s’est réduit, parfois considérablement.

Sondage: le PS chute en Wallonie, le Belang recule en Flandre
@BelgaImage

Le PS essuie une baisse sensible des intentions de votes en Wallonie, tout comme le Vlaams Belang en Flandre, selon un sondage Ipsos publié vendredi pour le compte de RTL-Le Soir-HLN-VTM.

Défi et le cdH en peine, les nationalistes flamands totalisent 44,8%

Avec 21,4 % des intentions de vote, le PS wallon fait 3,5 points de pourcentage de moins qu’en juin dernier, et 4,7 points de moins que lors des élections de mai 2019. Le MR retrouve, lui, avec 20,3 % quasiment son résultat de mai 2019. Avec 18,7 %, le PTB confirme ses bonnes performances. Ecolo progresse de son côté sensiblement, atteignant 16,7 % des intentions de vote. Le CDH stagne à 10 %, juste sous son score aux élections (10,7 %). En bout de course, on retrouve enfin Défi avec 5,1%, soit exactement le même pourcentage qu’en 2019.

À Bruxelles, le sondage place Ecolo, PS et MR dans un mouchoir de poche (avec respectivement 19,1%, 18,6% et 18,5%). Le cdH plonge, lui, sous le seuil électoral avec 3,7%, tandis que le PTB se maintient à 15,1%. Défi perd un petit peu de terrain par rapport aux dernières élections et obtient 10,4%.

En Flandre, le Vlaams Belang reste premier mais cesse son ascension continue depuis mai 2019. Le parti essuie même une perte de 2,5 points en trois mois. La N-VA recule, elle, de 0,6% par rapport au sondage de juin dernier. La surprise vient du CD&V qui redevient le 3e parti de Flandre. Vooruit et les libéraux font du surplace, tandis que Groen progresse de 1,3 points.

La personnalité la plus populaire en Wallonie est l’ancienne Premier ministre Sophie Wilmès, devant Alexander De Croo et Paul Magnette. En Flandre et à Bruxelles, c’est le Premier ministre qui est le plus populaire. Il devance Mme Wilmès dans la capitale, et Bart De Wever en Flandre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité