L’événement du jour; le documentaire Netflix sur Michael Schumacher

Michael Schumacher est au centre d’un documentaire inédit, le seul validé par sa famille.

Michael Schumacher

La moindre bribe d’information divulguée à propos de l’ancien maître de la Formule 1 suscite une attention hors du commun. Et pour cause. Depuis son terrible accident de ski en décembre 2013, la communication sur son état est drastiquement contrôlée par son épouse, Corinna. Celle-ci filtre également les visites rendues à son mari: quelques proches seulement sont admis à son chevet. L’annonce d’un documentaire validé par sa famille avait donc de quoi surprendre. Et le résultat est à la hauteur de l’attente.

Amateurs de sensationnalisme, passez votre chemin: l’accident de ski est évoqué mais avec sobriété. Intervenant à plusieurs reprises face caméra, la famille – Corinna et leurs deux enfants, Mick et Gina-Maria – abordent avec pudeur la santé de Schumacher, concédant qu’il “manque à tout le monde. On vit ensemble, il suit des traitements. On fait tout pour améliorer son état, s’assurer qu’il est à l’aise”. Le reste leur appartient.

Pendant les deux heures de cet excellent documentaire, entrecoupé d’images d’archives (privées ou professionnelles), parfois inédites, et de témoignages, on redécouvre avec émotion l’ascension fulgurante du Baron Rouge. On le revoit, presque gamin, à ses débuts en Formule 1 à Spa en 1991. Toute sa carrière est passée à la loupe: les sept titres mondiaux, le choc provoqué par la mort de Senna, la période de doutes avant le triomphe chez Ferrari, l’annonce de la première retraite, la vie en dehors des circuits, le retour chez Mercedes… Des souvenirs sur lesquels reviennent les acteurs de l’époque: Flavio Briatore, Bernie Ecclestone, Mika Häkkinen, Sebastian Vettel…

Un seul regret: pour être tout à fait complet, le documentaire aurait dû aborder les nombreuses polémiques qui ont émaillé son parcours. Or, elles sont presque passées sous silence. Revenir plus longuement sur les erreurs de Schumi aurait rendu parfait ce qui sonne comme un hommage ante-mortem.

Sur le même sujet
Plus d'actualité