Écolo, un parti au pouvoir partout est donc “sans avis” au sujet du Covid Safe Ticket

Chez Écolo, on prend tout le temps de ne pas décider, même dans l’urgence d’une crise…

Brussels region Minister Alain Maron pictured during a press conference regarding the contaminations at elderly home 'La Cambre' in Watermaal-Bosvoorde - Watermael-Boitsfort, Brussels, Thursday 12 March 2020. The Ministry of Public Health has reported that 34 residents of the elderly home have been infected with the Covid-19 corona virus. The home is put under quarantine until further notice. BELGA PHOTO JASPER JACOBS

Souvent ils ont eu raison, depuis cinquante ans. Sur le climat. Sur la déforestation. Sur la biodiversité. Sur le tout au bétonnage. Et il a fallu des inondations canon pour que les sceptiques et les sourds se prennent enfin ces évidences environnementales sur le pif. Mais quand Écolo sort de sa zone de confort (le “vert”, en gros), vindju que ça chipotaille! Nous avions déjà l’illisible “oui mais non mais non mais oui” sur le port du voile. Voici un autre beau spécimen d’atermoiement verdâtre: le Covid Safe Ticket. La faute à une mini-vaccination à Bruxelles, les unités Covid des hôpitaux bruxellois sont resaturées et des opérations “non urgentes” sont à nouveau reportées.

Et des Bruxellois meurent. Pour les sauver (parfois d’eux-mêmes) et ne pas devoir tout refermer à Bruxelles, le Covid Safe Ticket sera étendu le 1er octobre à l’Horeca, aux salles de sport ou aux boîtes. Réticences, bien sûr. Gueulantes des anti-tout, évidemment. Mais le CST était plié en milieu de semaine dernière par le gouvernement bruxellois de Rudi Vervoort. Jusqu’à ce qu’Alain Maron effectue son triple axel d’attentisme assorti d’un double lutz de chèvre-choutisme écolo.

Le ministre bruxellois de la Santé annonce que l’extension de ce pass sanitaire sera appliquée à Bruxelles “si et seulement si la situation épidémiologique se détériore sérieusement”. Houhou, Monsieur Maron, Alain, Monsieur le Ministre: la situation EST sérieusement détériorée à Bruxelles! Depuis des mois! Pas bon! Moche-moche! Agir! Urgence! Ah non mais chez Écolo, on attend de voir à voir. Pour Maron, au printemps, la vaccination des jeunes n’était déjà “pas une priorité”. Et il y a quinze jours, sur la nécessité – ou pas – d’un Covid Safe Ticket, la coprésidente Rajae Maouane n’avait “pas d’avis”.

En pleine gestion de crise sanitaire, un parti au pouvoir partout est donc “sans avis”. C’est peu. À moins évidemment que, dans une finaude stratégie du “tout est bon à prendre”, Écolo veuille éperdument plaire. Aux pro-vax et aux anti-vax. Aux voilées et aux anti-voiles. À tous. Jusqu’à une michepapoutte de déclarations contradictoires. Jusqu’à l’incohérence. Jusqu’à l’indéchiffrable. Et jusqu’à ne rien décider.

Sur le même sujet
Plus d'actualité