Pass, masque, vaccination : voici ce qui est sur la table du Codeco de ce vendredi

Le comité de concertation du 17 septembre s’annonce notamment tendu sur le port obligatoire du masque.

Pass, masque, vaccination : voici ce qui est sur la table du Codeco de ce vendredi
@BelgaImage

Dans quatre jours, l’exécutif se réunira à nouveau pour déterminer quelles seront les prochaines mesures sanitaires. Une réunion qui devrait souffler le chaud et le froid, avec à la fois des assouplissements et de nouvelles contraintes. Il faudra notamment se prononcer sur trois grands sujets: un éventuel adoucissement du port du masque, de nouvelles obligations de vaccination, et une utilisation étendue du pass sanitaire.

Enlever le masque: si oui, où?

Le premier sujet est peut-être celui le plus sensible. En Flandre, la pression est forte pour voir le masque se faire plus discret. La question réside essentiellement sur les endroits où il pourrait être omis. Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) imagine le voir disparaître sur les lieux de travail, chez le coiffeur et «même dans les magasins». Pour le président du CD&V, Joachim Coens, retirer le masque au boulot est encore trop dangereux mais dans les cafés, c’est envisageable. Quant à Bart De Wever, il estime que le masque peut être «certainement [retiré] en plein air».

Pour le Niewsblad, «l’omission du masque buccal semble donc déjà acquise», surtout que le Premier ministre Alexander De Croo s’est déclaré favorable à aller en ce sens. «Dans les endroits où la distance est possible et où l’on sait que la grande majorité des gens ont été vaccinés, nous pouvons prendre cette décision d’abolir le masque buccal», déclare-t-il à VTM Nieuws, en précisant que s’il doit être conservé, cela doit être là «où les gens sont proches les uns des autres et dans des endroits mal ventilés». Des propos qui inquiètent l’infectiologue Erika Vlieghe. Cette dernière estime qu’il est «irresponsable» d’assouplir le port du masque, notamment au vu de l’arrivée de l’hiver, de la présence du variant delta et des endroits où la vaccination est encore trop faible, surtout à Bruxelles.

Étendre encore un peu plus la vaccination?

Autre sujet polémique: la vaccination obligatoire. Pour le Premier ministre, il est tout simplement hors-de-question d’imaginer une obligation générale. «Comment vous allez faire dans la pratique? Vous allez installer des points de contrôle dans la rue? Et quoi, si les gens refusent de se vacciner, vous allez les mettre en taule?», demande-t-il. Le Codeco ne devrait donc pas aborder véritablement cette question.

Par contre, le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi, a fait savoir ce lundi matin sur la VRT qu’il faudrait envisager la vaccination obligatoire des demandeurs d’asile. Une déclaration isolée pour l’instant mais qui pourrait être relayée ce vendredi lors des discussions gouvernementales.

Un pass appelé à s’étendre

Reste la question du pass sanitaire. Pour Bruxelles, son utilisation dès octobre semble acquise mais ailleurs, plusieurs communes ont envisagé de suivre ce mouvement. La question sera donc ici de préciser si cette extension peut être envisageable. La ministre flamande de l’Économie, Hilde Crevits , souhaite en tout cas que le gouvernement flamand élabore son propre plan en la matière, tout en précisant qu’elle est contre une utilisation généralisée du pass.

Puis il faudra examiner la possibilité d’une utilisation de ce sésame dans les discothèques et les cafés dansants, dont la réouverture est prévue pour octobre. Est-ce qu’il faudra présenter patte blanche à l’entrée de ces établissements? Le président de la N-VA, Bart De Wever, se déclare favorable à l’idée. «Nous sommes demandeurs d’une formule avec Covid Safe Ticket pour le monde de la nuit, par exemple. C’est faisable, selon moi», a-t-il fait savoir. Idem pour Jean-Marc Nollet, co-président d’Écolo. «Si on veut par exemple rouvrir les boîtes de nuit aux jeunes, il n’y a pas d’autre solution», déclare-t-il à RTL-TVI. Si cette mesure est adoptée, il faudra ensuite déterminer le détail de son application (pass demandé à partir de combien de clients? appareils de ventilation toujours nécessaires dans ce cas?). Le monde de la nuit demandera en tout cas à être rapidement fixée sur son sort pour savoir comment s’organiser, un demi-mois avant son retour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité